Plan d’aménagement de Hay Mohammadi : des zones industrielles réaffectées au résidentiel

Le secteur qui s’étend sur près de 420 ha ne comporte quasiment plus de terrains libres susceptibles d’abriter des extensions urbaines. La population de Hay Mohammadi devrait croître de 26% à
l’horizon 2020.

Le nouveau plan d’aménagement de Hay Mohammadi ne bouleverse pas la situation actuelle, en grande partie, parce que le secteur qui s’étend sur près de 420 ha ne comporte quasiment plus de terrains libres susceptibles d’abriter des extensions urbaines. Cependant, il a bien fallu apporter des réponses à la demande de logements, aux besoins de recasement et en surfaces d’activités et d’équipements, surtout que la population de Hay Mohammadi devrait croître de 26% à l’horizon 2020 par rapport à son niveau de 2010. A cet effet, le nouveau plan opte plutôt pour la conversion de certaines zones d’activités, qui ne comportent plus à vrai dire que des friches industrielles, en zone d’habitat dense. Ainsi, la portion comprise entre le Quartier Khalil et la Rue des Oudayas passe de zone réservée aux activités industrielles, commerciales et de bureaux à zone d’habitation. Le nouveau plan réserve le même traitement à la portion comprise entre les boulevards Ibn Tachfine et Chouhada sur laquelle du résidentiel allant jusqu’à R+4 est désormais autorisé. Tout en introduisant de nouvelles vocations pour les périmètres de friches, les initiateurs du nouveau plan précisent que des études sectorielles doivent être réalisées au niveau de ces zones et une intervention particulière des pouvoirs publics est nécessaire pour mener à bien cette conversion.

Pour répondre à la croissance démographique, le nouveau plan de Hay Mohammadi programme également la réhabilitation des tissus anciens. Une zone en particulier doit être concernée en priorité par cet effort. Il s’agit de la portion délimitée par les boulevards Chouhada, Ali Yata et Ibn Al Ouanane et qui est répertoriée dans son ensemble comme territoire menaçant ruine par les concepteurs du plan.

Plan-amenagement-de-Hay-Mohammadi-

Par ailleurs, il est prévu la création d’une zone logistique sur toute la surface qui démarre au niveau de la portion comprise entre les boulevards Moulay Ismaïl et Ibn Al Ouanane, accueillant actuellement le port sec Mita et qui se prolonge jusqu’au pont des abattoirs. Signalons enfin que le nouveau plan programme l’avenue Zair Abdessalam comme axe à valoriser, de même qu’il introduit une voie en prolongement du boulevard Chouhada vers le boulevard Moulay Ismaïl.