Palmeraie Industries et Services dévoile sa stratégie

Pour sa première sortie médiatique, Saad Herrada Sounni, président de Palmeraie Industries et Services, a présenté sa nouvelle stratégie appelée Cap 2020, qui prévoit un développement sur les marchés local et africain.

Pour cela, un investissement de 3 milliards de DH sera engagé sur les quatre prochaines années. Cap 2020 prévoit aussi la création de 3000 emplois dans les divers secteurs d’activité du groupe, notamment les mines, l’agriculture, l’ameublement ou encore l’éducation. 

Le pôle agricole se taille la part du lion avec 1,2 milliard de DH. Ce qui permettra d’étendre les superficies exploitées qui sont de 3 000 hectares actuellement en vue de développer de nouvelles cultures. Et pour valoriser sa production, PalmAgri entend se lancer dans la transformation des fruits et légumes (surgélation ou encore production de lait et d’huile d’amandes). Aujourd’hui, PalmAgri produit des fruits rouges, des dattes, des agrumes et des rosacées dans les régions de Moulay Bouselham et El Hajeb. L’entreprise a exporté 6 000 tonnes de produits de maraîchage en 2015, notamment tomates, poivrons, courgettes… Une enveloppe de 600 MDH est prévue pour le pôle mines et 800 millions sont consacrés à l’industrie de l’ameublement et la filière éducation. Le groupe, au-delà de l’accompagnement des plans de développement de l’Ecole belge au Maroc, prévoit la création d’un réseau privé d’écoles marocaines pour dispenser un enseignement de qualité dans les différentes grandes villes du Maroc.