Orange veut booster ses investissements dans la fibre optique

Une réunion de 1 200 personnes clés de l’entreprise s’est tenue à Marrakech la semaine dernière. L’occasion pour Bruno Mettling, le DGA d’Orange, d’annoncer le bilan très positif de l’opération de rebranding, ses nouvelles offres et ses ambitions pour booster la fibre optique.

Orange a organisé, le 29 juin à Marrakech, une conférence de presse à l’occasion du Leaders meeting tenu pour la première fois au Maroc. Cet événement a permis d’accueillir 1 200 leaders d’Orange venus de 28 pays d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient pour partager la stratégie d’entreprise, les expériences et les priorités. Au-delà du cadre très agréable à Marrakech, Bruno Mettling, directeur général adjoint d’Orange et PDG d’Orange middle East & Africa, a fait le choix de tenir cette réunion au Maroc pour l’importance que revêt ce marché qui représente aujourd’hui 10% des revenus de la zone Afrique et Moyen-Orient. Cette performance a été atteinte grâce notamment aux bons résultats du rebranding. «En six mois, la notoriété d’Orange au Maroc était équivalente à celle de Méditel. Aujourd’hui, on arrive à un niveau supérieur. Nous avons même gagné plusieurs centaines de milliers de nouveaux clients depuis cette date», déclare Bruno Mettling. Et pour améliorer encore plus son chiffre d’affaires, Orange diversifie et étoffe son offre de produits en surfant notamment sur la vague des MRE et des voyageurs marocains à l’étranger.

Orange a déjà investi dans 6 000 km de fibre optique

Parmi les nouvelles offres corridor, on retrouve celle destinée à la communauté marocaine à l’étranger cliente d’Orange qui bénéficie de 10 heures de communication pour un tarif de 10 euros. Pour les citoyens marocains clients d’Orange en voyage à l’étranger souhaitant profiter du roaming, l’opérateur propose 1 heure de communication à 100 DH ou 1 Go au même tarif (1 heure et 1 Go sont facturés à 150 DH). Dans ce cadre, Orange n’est pas peu fière de déclarer offrir au Maroc les tarifs de roaming les plus bas de la région Afrique et Moyen-Orient. Au regard de la 4G, l’opérateur équipe plus de 58 villes marocaines pour couvrir plus de 50% de la population. Mais l’ambition d’Orange réside dorénavant dans la démocratisation de l’accès au très haut débit via une liaison fixe. Ce que l’on appelle communément la fibre optique. «Il faut que la fibre optique soit présente à Casablanca, à Rabat et dans les autres grandes villes du pays. Pour ce faire, il faut que l’opérateur historique puisse donner accès à ses équipements en sous-sol aux opérateurs alternatifs moyennant une rémunération. Il faut donc créer un cadre réglementaire favorable pour cela. Orange a déjà investi dans 6000 km de fibre optique. Mais cela ne représente que 10% de ses besoins», ajoute le DGA d’Orange. En tout cas, le marché reste porteur. D’où la stratégie de l’opérateur français de multiplier, dès 2018, par 3 ses investissements dans la fibre optique. Côté budget, Orange a déjà choisi de consacrer 20 à 25% de son chiffre d’affaires à ses investissements.