Ona et Sni apportent à  nouveau un milliard de DH à  Wana Corporate

Augmentation de capital : 10 millions d’actions nouvelles au nominal de 100 DH chacune
Outre le double-play, les offres data-internet, Wana poursuivra son offensive sur les solutions dédiées à  l’offshoring.

Les actionnaires de Wana Corporate mettent à  nouveau la main à la poche pour apporter de l’argent frais à leur filiale. En effet, après de multiples recapitalisations, opérées notamment en 2007, l’Ona et sa maison-mère SNI, qui en contrôlent respectivement
51% et 49%, injectent un milliard de DH au capital du troisième opérateur marocain de télécoms. Celui-ci est ainsi porté à 4,01 milliards de DH par émission de 10 millions d’actions nouvelles à 100 DH.
A l’origine de l’éviction de Saad Bendidi de la présidence du groupe Ona, selon la version officielle, les difficultés financières de Wana Corporate auguraient depuis quelques mois d’une énième recapitalisation. Maintenant que cela est chose faite, la question à se poser est la suivante : au regard des pertes déjà cumulées (plusieurs milliards de DH) et des investissements ininterrompus car nécessaires dans une phase de démarrage industriel, ce milliard sera-t-il suffisant ? Et le cas non échéant, est-il envisageable d’augmenter un endettement bancaire qui dépasse déjà 3 milliards de DH ?
Une nouvelle stratégie qui vise davantage la rentabilité
Quoi qu’il en soit, Wana Corporate, qui comptait, à fin juin 2008, 117 531 clients Internet et un parc actif voix de près de 1,44 million de clients, parachève son programme d’investissement prévisionnel de 6 milliards de DH, en bonne partie déjà réalisé notamment  par l’installation de 500 stations de base à travers tout le Maroc, l’infrastructure mobile CDMA 2000 EVDO et la mise en place de milliers de kilomètres de fibres optiques. Après le lancement au cours des premiers mois de l’année écoulée de la carte Internet + et le Mobile 3G (prépayé et post payé), la filiale de Ona aiguise des offres sur-mesure pour le segment très lucratif des entreprises. Outre le double-play, les offres data-internet (liaisons louées, hébergement de messagerie et/ou de sites …), Wana poursuivra, selon des sources proches de l’opérateur, son offensive sur le segment des solutions dédiées à l’offshoring, en misant sur l’innovation et les services à valeur ajoutée telle la sécurité informatique infogérée à la carte qui devra être testée au cours des prochains mois.
Il semblerait donc que la nouvelle stratégie de Wana Corporate vise davantage la rentabilité que la seule taille en nombre de clients. De quoi redonner espoir aux actionnaires de rentabiliser, sur un horizon raisonnable, une mise totale en fonds propres de 4 milliards de DH, dépréciée d’au moins 37 % à fin juin 2008 de l’aveu même d’Ona dans son dernier rapport semestriel 2008.