NRJ bouscule les codes de la Radio au Maroc

Outre les émissions, les tubes en avant-première et les entretiens exclusifs avec des stars internationales, NRJ organisera des spectacles mensuels gratuits. La Radio cible les jeunes de 15 à 35 ans. n Elle compte investir 30 MDH sur cinq ans.

Le 25 mars, Casablanca va vibrer au rythme des musiques d’artistes marocains et étrangers qui viennent célébrer, dans un spectacle gratuit, l’arrivée de la chaîne Radio international NRJ au Maroc. C’est à partir de cette date que la radio des jeunes (15-35 ans) commencera à diffuser ses émissions sur son site web et son application mobile. Le Maroc sera ainsi le 1er pays africain et 2e pays arabe, après le Liban, à accueillir cette radio digitale opérant dans une vingtaine de pays.

Le choix de s’y implanter n’est pas anodin. Le pays est 2e après la France où les jeunes écoutent NRJ en ligne. La chaîne compte à son actif plus de 95 000 fans sur Facebook qui se connectent via une adresse IP domiciliée au Maroc. Outre la forte notoriété de la marque, le marché marocain représente un fort potentiel pour les radios en ligne. D’abord, parce que le paysage médiatique compte déjà près de 70 web radios. Ensuite, «46% des Marocains écoutent la radio sur leurs portables», révèle une étude de l’Unesco. Ces facteurs et bien d’autres ont encouragé Hakim Chagraoui, ancien spécialiste du booking évènementiel, à engager des négociations avec la maison mère. «Au bout de 18 mois de pourparlers, nous avons réussi à conclure le partenariat avec NRJ France», déclare le DG de Radio Planète, l’entreprise marocaine qui détient désormais une licence exclusive pour exploiter la marque NRJ pour la radio, l’évènementiel et le divertissement. En contrepartie, elle versera 5% de son chiffre d’affaires annuel à NRJ France.

Le porteur de projet compte investir 30 MDH sur 5 ans. A présent, une enveloppe de 1,8 MDH a été consacrée aux locaux et équipements ainsi qu’au recrutement et à la formation d’une équipe de 16 collaborateurs. Une deuxième enveloppe de 2,9 MDH a été réservée à l’organisation de la soirée de lancement. L’équilibre financier est attendu à partir de la fin du 4e exercice. Selon Hakim Chagraoui, «60% du chiffre d’affaires sera réalisé grâce à l’évènementiel. Le reste sera partagé à hauteur de 35% et 5% respectivement entre la pub radio et le développement de contenu».

NRJ, la radio positive

Positionnée sur la «positive attitude», la radio proposera aux auditeurs marocains des émissions 100% locales. Les auditeurs auront le privilège d’écouter en avant-première des tubes marocains, mais aussi du Moyen-Orient et des stars internationales. A cela s’ajoutent les DJ internationaux qui vont mixer chaque week-end spécialement pour le public marocain. En effet, à l’instar de ses homologues dans le monde, NRJ Maroc fera jouer les synergies groupe pour offrir à ses auditeurs les derniers tubes, mais aussi des entretiens exclusifs avec leurs stars préférées. Ses rapports avec les superstars ne se limiteront pas aux ondes. Les fans pourront également assister gratuitement à leurs concerts. A cet égard, il est important de noter que l’évènementiel constitue un volet capital du concept. «La chaîne organisera des évènements réguliers, soit un spectacle par mois, auxquels seront présents des artistes marocains, du Moyen-Orient et internationaux. Nous comptons travailler aussi avec des festivals. Des négociations sont déjà engagées dans ce sens», ajoute le DG. Ces évènements permettront à NRJ de faire connaître les jeunes artistes talentueux, mais aussi de les accompagner pour développer leur carrière.

Pour financer ce projet ambitieux, Hakim Chagraoui compte monter des partenariats avec des opérateurs télécoms et des banques. «A présent, on est en phase de signature avec une banque de la place. Les négociations sont toujours en cours avec les trois opérateurs télécoms puisqu’il s’agit d’un contrat à long terme qui, par conséquent, doit être bien conçu et négocié», ajoute-t-il.

Les annonceurs pourront offrir des avantages exclusifs à leur clientèle, notamment l’accès gratuit à la zone VIP des concerts, l’accès exclusif au backstage, la participation aux émissions… En retour, la radio propose un concept inédit. En effet, loin des spots publicitaires classiques, elle créera des concepts publicitaires dédiés à chaque marque pour mieux toucher sa cible. Le coût de ces campagnes sera très accessible même pour les petites structures, promet la chaîne. Qui plus est, «l’annonceur pourra toucher sa cible avec précision puisque NRJ est un bouquet de radios. Par conséquent, les habitants de Tanger n’auront pas le même contenu destiné aux auditeurs de Casablanca ou encore ceux de Rabat».