Nouveau port de pêche de Tanger : les premiers adjudicataires connus le 21 juin

2 000 mètres linéaires de quais, 11 ha de bassins et autant de terre-pleins. Les travaux devraient durer 30 mois.

Les résultats de l’appel d’offres pour la construction de la première phase du futur port de pêche de Tanger seront connus le 21 juin prochain. Selon la présidence de la Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de  Tanger-Ville (SAPT), le coût global estimé est d’un milliard de DH, dont 550 à 650 MDH pour la première phase qui comprend la jetée, les terre-pleins, les quais et le bassin. Ce port de pêche en projet comprendra 2 000 mètres linéaires de quais, 11 hectares de terre-pleins et 11 hectares de bassins, soit plus du double de la capacité actuelle qui est de 710 mètres linéaires de quais, 4,5 ha de terre-pleins et 6 ha de bassins. Dans la configuration du projet, il sera construit derrière la grande jetée actuelle à l’ouest du port et en bas de la kasbah et du quartier de Marshan. Il est prévu des quais dédiés à la pêche artisanale, côtière et hauturière, un espace pour les périodes de repos biologique et un chantier naval. Selon le cahier des prescriptions spéciales (CPS), 30 mois seront nécessaires pour mener à bien le chantier.

7 milliards de DH sont nécessaires pour la reconversion du port de Tanger-Ville

Ce port de pêche fait partie du projet plus global de reconversion du port de Tanger-Ville. Programmé pour accueillir des paquebots de croisière, ce dernier sera doté d’une marina de 1 300 nœuds, d’hôtels, d’un centre commercial, d’ensembles résidentiels et professionnels ainsi que d’un musée et d’une mosquée.
L’appel d’offres pour l’aménagement du premier quai à passagers pour les fast-ferries de la ligne Tanger-Tarifa et les bateaux de croisière sera lancé dès la fin de l’été. Les appels à manifestation pour les hôtels, le centre commercial et la gestion des bassins de plaisance seront lancés au début de l’année 2012. La SAPT se chargera directement de la vente des surfaces résidentielles et de la location des espaces professionnels et commerciaux hors centre commercial.
Présenté en décembre 2010, le projet global de reconversion du port coûtera 600 millions d’euros, soit plus de 7 milliards de DH. Il doit être achevé en 2016 et comprendra notamment une ligne de téléphérique qui reliera le futur port avec la place Faro sur le boulevard Pasteur avec un arrêt en médina.