Microcrédit : un nouveau départ pour la fédération

Les associations de microcrédit (AMC) sont décidées à remettre leur secteur sur la bonne voie.Cet engagement ferme a été renouvelé lors de la réunion du conseil d’administration de la Fédération nationale des associations de microcrédit (FNAM) qui s’est tenue le 8 octobre. Ainsi, pour la première fois, les associations acceptent de fournir leurs statistiques mensuelles et trimestrielles. Collectées par la FNAM, les données seront ensuite partagées en détail avec les membres de la fédération, ce qui permettra un vrai benchmark.
Par ailleurs, quatre commissions permanentes ont été constituées pour suivre des chantiers comme les ressources humaines et la formation, la gestion de portefeuille et prise de risques, la déontologie et les bonnes pratiques et, enfin, le marketing et nouveaux produits.

Un comité des présidents se tiendra chaque trimestre
Enfin, un comité formé des présidents des associations doit se réunir chaque trimestre pour définir les orientations stratégiques à mettre en application. La création de cette nouvelle instance s’accompagnera certainement de lamise à niveau des statuts de la fédération. Le conseil est également revenu sur la fusion entre la fondation Banque populaire pour le micro-crédit et Zakoura, qui ne sera effective et opérationnelle que début 2010, après une phase de restructuration de la seconde actuellement en cours. Seule ombre au tableau, quelques «petites divergences», selon Jamal Dadi, au sujet de la Centrale des risques. Pour certains, la spécificité du secteur n’est pas assez prise en compte et la tarification est trop lourde pour des établissements qui ne sont pas – ou pas encore – des banques. La FNAM a donc été mandatée pour mener les négociations avec la banque centrale.