MEHDI KETTANI : Un cru satisfaisant sans être exceptionnel

Le marché local se porte plutôt bien avec le lancement continu de projets publics et privés structurants. Pour Bull Maroc, spécifiquement même si la concurrence est rude, les 9 premiers mois sont un cru satisfaisant sans être exceptionnel. S’agissant du marché de l’exportation de services informatiques, après un tassement au 1er semestre nous constatons une reprise de la demande en Europe. Et cela se comprend puisque les clients cherchent à relancer leurs projets en intégrant des contraintes de coûts. Ils formulent donc des demandes vers le Maroc qui reste compétitif. D’ici la fin de l’année, sur les cycles de vente et de livraison longs qui sont les nôtres, nous disposons d’une visibilité précise. Les 2 mois restants devraient donc être intenses, à l’image de la reprise du 3e trimestre. A plus long terme, il semble que 2010 soit au niveau international une année de reprise. Nous espérons pouvoir en profiter au maximum et c’est en se préparant à appréhender du mieux possible le marché européen que nous améliorerons notre croissance.