Mediaco achète dix nouvelles grues pour 70 MDH

Elle doit faire face à une demande croissante des chantiers de BTP

L’emprunt obligataire lancé par l’entreprise a été sursouscrit 10 fois.

Pénurie de matières premières comme le ciment, rareté des compétences…, les projets de BTP au Maroc se heurtent à certaines contraintes. Ainsi, les responsables de Mediaco, entreprise de levage spécialisée dans la location de grues et de camions, viennent de lever sur le marché un emprunt obligataire de 70 MDH pour acheter d’un seul coup 10 nouvelles grues tant le marché est demandeur. Le DG, Nicolas Mayet, affirme même qu’avec ces nouvelles grues, il répondra seulement à une partie de la demande qui ne cesse d’augmenter. Idem pour les compétences.

Médiaco forme ses grutiers dans son école à Mohammédia
Conduire une grue, contrairement à ce que l’on peut penser, est un métier pointu. Là aussi, Mediaco a dû trouver la solution en formant ses propres grutiers. En février dernier, Mediaco a ainsi ouvert son école de formation de grutiers. Aujourd’hui, une vingtaine d’élèves grutiers sont en formation et pourront, dès le mois de juin, s’entraîner sur un simulateur en France.

Mais ce n’est pas tout. Car la pression de l’activité se fait également ressentir au niveau de la cadence d’équipement en nouvelles grues. Car il se pose un problème de disponibilité et de prix du matériel. Une grue de 50 tonnes coûte en moyenne 350 000 euros, 200 000 pour une occasion. Une grue de 400 tonnes, nécessaire pour les grands chantiers et rarement disponible, coûte 1 million d’euros environ. Et encore, il faut être patient pour se faire livrer par le fournisseur français. Cela dit, Mediaco, adossée à Mediaco International, peut recourir, en cas d’urgence au matériel de la maison-mère. Et la tension n’est pas près de s’atténuer. Le management de Mediaco s’attend à une année 2007 et 2008 chargées. Comme l’explique Nicolas Mayet, l’entreprise a parfois du mal à suivre, surtout quand les chantiers sont éparpillés : un tronçon d’autoroute dans le Sud, un pont entre Fès et Oujda, une raffinerie à Mohammédia, un quai à Tanger-Med… Il faut faire preuve d’une organisation méticuleuse pour pouvoir acheminer les grues d’un bout à l’autre du pays et dans les délais. C’est pourquoi les responsables de Mediaco ont décidé d’ouvrir des agences en régions afin que les grues et les camions soient plus proches des sites potentiels.