Médi 1 lance sa chaîne TV par satellite

La nouvelle chaîne TV émettra à  partir de Tanger dès janvier 2004.

La station tangéroise Médi1 aura bientôt une grande sœur télévisée : Médi1sat. En effet, selon des sources au ministère de la Communication, la nouvelle chaîne, qui devrait être opérationnelle vers le mois de janvier 2004, sera une copie de Médi1 et émettra à partir de Tanger. Il s’agit d’une chaîne satellitaire bilingue, généraliste avec prédominance de l’information et du divertissement. Médi1sat s’inscrira certainement dans la même ligne éditoriale que la radio en s’adressant au public maghrébin en Europe de l’Ouest et francophone au Maghreb, une espèce d’Al Jazeera à la marocaine.
Pour lever la contrainte financière, les autorités marocaines ont d’ores et déjà décidé de lui permettre d’accéder au marché publicitaire au même titre que les deux chaînes nationales. Encore une dérogation. D’après le ministre de la Communication, Nabil Benabdellah, ce n’en est pas une car, au moment où Médi1sat entrera en service, le nouveau paysage audiovisuel, libéralisé, aura été parachevé.

Médi1sat accédera au marché publicitaire
Ainsi, et selon le ministre, «la loi-cadre sera certainement votée par le Parlement avant fin décembre et la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) sera complétée». D’ailleurs, le Souverain, après avoir nommé il y a quelques jours Ahmed Akhchichen au poste de directeur général de l’Audiovisuel, devrait nommer à son retour de Malaisie le président et les huit membres du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA). Lequel conseil devrait examiner le dossier de Médi1sat et vraisemblablement entériner l’accord de la plus haute autorité du pays, surtout que l’Etat français à travers son Président Jacques Chirac a confirmé ses intentions de prendre part au projet. Il est clair pour Nabil Benabdellah que «les propos du Président français au sujet de Médi1sat, en marge de sa récente visite au Maroc, sont un accord politique explicite de la France». Et vraisemblablement, à l’instar de Médi1, on devrait retrouver dans le tour de table de Médi1sat des fonds publics français et des privés marocains. Or, pour l’instant, l’entité juridique Médi1sat, créée au début de l’année 2002, est une société anonyme dont le capital social, 5 millions de DH, est entièrement détenu par Médi1. Dans la perspective de l’arrivée de nouveaux actionnaires privés marocains, la chaîne devrait donc opérer une augmentation de capital et ce avant fin 2003. Cette hypothèse se trouve confortée puisqu’il semble que Médi1 a prévu d’injecter avant fin 2003 un montant de 30 millions de DH au titre de sa contribution dans la nouvelle chaîne TV. Quant aux nouveaux actionnaires, l’on se demande s’il sera fait appel à ceux déjà présents dans le capital de Médi1 à savoir ONA et BMCE, sachant que les relations entre les deux groupes ne sont plus au beau fixe comme au bon vieux temps