M’dina Bus s’enfonce dans la crise !

L’audit commandité par la ville n’a pas encore commencé.

M’dina Bus est dans l’impasse. La société délégataire des services de transport par bus à Casablanca est en pleine crise financière. «Sa trésorerie est asphyxiée au point qu’elle est dans l’incapacité de verser les salaires et payer les frais de carburant», confie une source proche du dossier. Et d’ajouter: «Pis, les banques refusent depuis quelques mois d’accorder des facilités de caisse à M’dina Bus sous prétexte que son contrat arrive à échéance en 2019». Afin de trouver une solution à cette crise, une réunion des actionnaires est prévue dans les jours à venir. L’objectif est de trouver un moyen pour reprendre les pourparlers avec le Conseil de la ville et le convaincre de verser une partie de ses dettes commerciales envers la société (qui ont atteint 40 millions de DH sur la période 2004-1er semestre 2016) afin de débloquer temporairement la situation. Rappelons que la commission de suivi désignée par la Commune urbaine de Casablanca a arrêté les réunions avec les représentants de M’dina Bus depuis avril dernier. Et pour cause, les autorités attendent les résultats d’une mission d’audit financier qui devait avoir lieu en juin dernier avant de donner leur verdict. Or, l’appel d’offres relatif à cette mission n’a été lancé qu’il y a deux mois. «C’est le cabinet international d’audit KPMG qui a remporté ce marché lancé par le ministère de l’intérieur. Mais pour le moment il ne nous a pas encore notifié la date de démarrage de la mission», explique une source de M’dina Bus. Affaire à suivre.