Mawarid Marocaine augmente son capital pour développer ses enseignes Pizza Hut et Kanoon

18 restaurants supplémentaires Pizza Hut d’ici 2012 et des déclinaisons nouvelles pour Kanoon.
Une injection de fonds de 42 MDH.

Mawarid Marocaine, entité appartenant au groupe saoudien Meed Company, met le turbo pour son plan de développement. En effet, cette filiale, créée en 1992, vient de porter son capital de 30 MDH à 72 MDH et se dote ainsi des moyens financiers nécessaires à son plan de développement ambitieux pour les trois enseignes qu’elle commercialise sur le territoire marocain.
Cet apport d’argent frais servira prioritairement à asseoir la nouvelle enseigne PHD, un nouveau concept de livraison à domicile des pizzas mais également à accompagner la capillarité des réseaux Pizza Hut, fer de lance de Mawarid Marocaine, et Kanoon, une franchise de restauration libanaise lancée il y a deux ans. D’un total de 24 restaurants (dont 22 Pizza Hut) répartis sur 7 villes du Royaume, le groupe Meed Company compte porter ses points de vente à plus de quarante à l’horizon 2012 en implantant Pizza Hut dans les villes non couvertes jusqu’à présent telles Meknès, Kénitra, Oujda, Nador et Saïdia. Pour Kanoon, l’accent sera mis également sur des déclinaisons nouvelles en maintenant bien sûr la formule grand restaurant, par laquelle le groupe a commencé sur le boulevard d’Anfa, à Casablanca, mais en investissant dans des formules moyennes plus adaptées à des centres commerciaux et food-court de sites intégrés.

Un call center pour améliorer la qualité de service
Parallèlement au développement du réseau commercial, un call center sera ouvert  prochainement à Casablanca et visera à améliorer la qualité de services et la satisfaction client.
Rappelons que le groupe Meed Company, créé en 1989, est connu pour être une chaîne de distribution à dominante alimentaire. A fin 2008, cette chaîne compte quelque 220 points de petites et moyennes surfaces sous marque Meed. Depuis quelques années, Meed Company a introduit avec succès, dans ses points de vente, des rayons d’accessoires automobiles et de parfum. Un exemple pour les expériences locales dans la petite distribution qui ont du mal à s’imposer.