Matériel informatique : le marché reste dans le rouge

Les ventes d’ordinateurs sont en baisse de 20% à fin mars. La reprise est attendue pour 2017.

L’année 2016 commence mal pour le marché du matériel informatique. Les chiffres transmis par le cabinet d’études IDC montrent en effet une nette baisse de l’activité du secteur au cours des trois premiers mois de l’année. A fin mars, 34250 ordinateurs portables (laptops) et 33600 ordinateurs fixes (desktops), soit un total de 67 850 appareils, ont quitté les usines des constructeurs avec pour destination le Maroc. Globalement, cela représente une baisse de 20% par rapport au premier trimestre de 2015. D’après les données d’IDC, cette importante baisse est autant à mettre sur le compte des desktops (-21%) que des laptops (-18%). Il est également intéressant de relever que seulement 2% de ces sorties d’usine sont des modèles «commercial». 98% sont des modèles «consumer» (grand public). «Cela est dû au phénomène de consumérisation de l’IT. Les besoins en entreprise sont aujourd’hui sensiblement les mêmes que ceux des particuliers», explique Mohamed Zizi, DG d’IDC pour la région Afrique francophone et Afrique du Nord.

Les ventes de tablettes se maintiennent tant bien que mal

En termes de chiffre d’affaires, le recul est également significatif puisque la valeur des importations d’ordinateurs a perdu 17% au cours de ce premier trimestre. Elle est ainsi passée de 50,72 millions de dollars (484 MDH) à 42,1 millions USD (402 MDH). «Les constructeurs essayent bien évidemment de compenser la demande décroissante en offrant des machines plus performantes ou offrant de nouvelles fonctionnalités», commente Mohamed Zizi. Le cabinet promet pour l’année prochaine une reprise du marché mondial (-11,5% au premier trimestre) qui profitera au Maroc. «De grands projets étatiques devraient tirer la croissance dès le deuxième trimestre», espère de son côté Younès Elhimdy, PDG de Disty Technologies.

Le temps des croissances à deux chiffres qu’a pu connaître le segment des tablettes semble quant à lui loin derrière. Même si le nombre d’unités vendues (103 000 à fin mars) pour un chiffre d’affaires de 22,6 millions de dollars dépasse de loin les ventes d’ordinateurs, le secteur connaît un net ralentissement. Les ventes de tablettes tactiles standard ont ainsi baissé de 7%. Il s’en est écoulé 100700 unités pendant ces trois premiers mois. En revanche, les ventes de tablettes convertibles (écran détachable et clavier inclus) ont enregistré une progression de 5% avec 2 300 unités écoulées pour une valeur de 1,5 million USD.