Maroc – Ventes auto : 14 000 Dacia Logan, 4 500 Kia Picanto et 1 025 Volkswagen Touareg !

Sur les 93 761 voitures particulières écoulées en 2009, 40 387 sont de marques françaises.
Sur le podium : Logan, Kia Picanto et Kangoo.
Malgré la crise, les ventes des berlines de luxe sont en forte hausse.

La voiture préférée des Marocains est surtout française. Elle est souvent de type berline familiale à prix abordable, citadine, utilitaire ou ludospace (déclinaison de l’utilitaire en voiture familiale). Fait à relever,  malgré la baisse des immatriculations qui a sérieusement affecté les voitures importées à l’état neuf, les 4×4 ont connu un grand succès. Ce sont les grandes tendances qui se dégagent des ventes de l’année 2009.
93 761 voitures de tourisme neuves ont été vendues en 2009, soit une baisse de 8,1%. Les concessionnaires des constructeurs français ont écoulé à eux seuls 40 387 unités. Renault, Dacia, Peugeot et Citroën détiennent plus de 43% du marché. Avec 35 250 ventes, le groupe Renault-Dacia arrive largement en tête (soit 37% du marché), grâce à la Logan qui caracole en tête avec 14 200 unités vendues, dont l’essentiel est produit localement (13 787). Le secret du succès, un rapport qualité/prix imbattable. «C’est l’unique modèle sur le marché marocain qui propose 5 places avec coffre de 500 litres à un prix à partir de 72 000 DH et, depuis peu, une garantie de 3 ans», se réjouit un responsable chez Renault Maroc. S’appuyant sur un réseau de distribution étoffé, un matraquage publicitaire constant, le modèle low cost du groupe français a ainsi creusé l’écart sur ses concurrents en réalisant, dans une conjoncture de crise, une croissance insolente de plus de 21%.

Sept marques françaises dans le top ten

Certes, la Logan reste le modèle fétiche de Renault-Dacia mais d’autres ont aussi contribué de manière significative aux ventes. C’est le cas de Renault Kangoo. En version utilitaire ou ludospace, il s’en est vendu 11 543 exemplaires dont 10 510 montés localement et 1 033 importés à l’état neuf, beaucoup plus chers certes, mais également rehaussés en termes de design et d’équipements de confort. Même si, il est vrai, le Kangoo occupe la deuxième place dans le classement des meilleures ventes, il est, tout de même, en perte de vitesse puisque ses ventes ont régressé de 1,3% par rapport à l’année précédente. Cela est dû, essentiellement, à «la baisse des commandes des professionnels qui ont été affectés par les effets de la crise économique», explique un professionnel de l’automobile. D’ailleurs, tout le segment des utilitaires a subi une nette contraction.
Dans cette conjoncture difficile, les marques françaises s’imposent et dominent le marché à tel point que sept d’entre elles figurent dans le top ten des modèles les plus vendus au Maroc en 2009, dont quatre appartiennent au groupe Renault-Dacia.
Mais un modèle asiatique résiste assez bien à cette suprématie française, c’est la Kia Picanto qui occupe la troisième place des ventes de véhicules de tourisme, tous modèles confondus avec 4481 unités écoulées sur le marché. En dehors des voitures fabriquées localement, cette sud-coréenne est actuellement leader du marché des voitures importées à l’état neuf et ce, pour la troisième année consécutive. Le prix, le plus bas sur le marché, et le design sont à l’origine de son succès. «La consommation en carburant modérée et les accessoires supplémentaires qu’on retrouve rarement chez les concurrentes dans ce segment» sont également des atouts qui ont fait pencher les clients en faveur de cette micro-citadine, souligne un responsable de Kia. Commercialisée à partir de 90 000 DH, la Picanto «préserve toujours une image de véhicule moderne avec des couleurs remarquablement distinguées», bien qu’elle ait été introduite sur le marché marocain depuis 2004.

Le Sandero crée la surprise

La micro-citadine surclasse la Peugeot Partner placée en quatrième position. L’utilitaire de la marque au lion est, lui aussi, en perte de vitesse avec des ventes annuelles de 4 157 unités (dont 1 633 fabriquées à l’étranger) en baisse de 30%. Il subit également la contre-performance enregistrée, de manière générale, sur ce segment.
Dans le même temps, un autre modèle français est en train d’enregistrer une montée remarquable. Fabriqué localement par la filiale de Renault, le Sandero de Dacia séduit aussi les Marocains. Car cette citadine, lancée sur le marché en juin dernier seulement, se place déjà en cinquième position des meilleures ventes, avec 3805 unités. Elle devance même la Citroën Berlingo dont 3 244 unités ont été écoulées. Et les observateurs lui promettent un bel avenir encore. Avec une moyenne mensuelle des ventes de 540 unités, elle fait mieux, sur une période égale, que la Kia Picanto et la Peugeot Partner. Fabriqué, à l’instar de la Logan, à des coûts défiant toute concurrence, le Sandero est proposé à un prix qui le rend attractif sur un marché où le budget est de plus en plus un critère déterminant.
Deux autres modèles non français se sont fait une place dans le top ten des meilleures ventes : le Hyundai I10 et la Ford Fiesta dont les ventes ont totalisé respectivement 2 785 et 1 991 unités, occupent la septième et la huitième place. Le facteur prix continue de faire la différence pour la micro-citadine sud-coréenne, commercialisée entre 92 000 DH pour l’entrée de gamme et 115 900 DH pour la version avec climatisation, 2 airbags et le système de freins ABS. C’est d’ailleurs pour les mêmes raisons que les clients ont opté pour la Symbol de Renault dont 1 795 unités ont été écoulées sur le marché en 2009.
Dans un tout autre registre, le nouveau design d’une Fiesta, riche en accessoires branchés, fait des ravages chez les jeunes. Enfin, une autre voiture d’origine française figure parmi les 10 meilleures ventes : la Peugeot 206 dont 1 735 unités ont été vendues en 2009 et qui, avec un pricing bien étudié, se fait encore désirer malgré la cohabitation avec sa remplaçante, la Peugeot 207.
Par segment, les utilitaires/ludospaces dominent le marché avec 19 952 unités écoulées. Suivent les citadines qui enregistrent 13 258 unités. Peugeot y est mieux placée que les autres concurrents parce qu’elle met sur le même segment plusieurs modèles: la 206 et la 207 (1 344 unités commercialisées).

Mercedes en forte progression dans un marché de luxe qui résiste bien

La meilleure vente des voitures classées dans le segment des compactes est à mettre à l’actif de Renault. Sur les 10 702 ventes de ce segment, 1 636 sont des Megane. Ce modèle se place à la onzième place des meilleures ventes tous modèles confondus. Il devance la Toyota Corolla (1466 unités dont la version Verso), la Peugeot 308 (1 407 unités vendues) et la Ford Focus (1 353 ventes)
Quant au segment des micro-citadines qui totalise 10 014 ventes, il a été dominé par la Picanto, la Hyundai I-10 et la Suzuki Alto (avec 694 unités vendues). Les segments de voitures moyennes et des monospaces sont également en retrait. Ils affichent respectivement 4 515 unités et 1 862 contre 5 382 et 2884 en 2008.
Pour les 4×4, de plus en plus demandés par les Marocains, les ventes sont en nette baisse, mais restent significatives compte tenu du pouvoir d’achat : 9 850 unités commercialisées en 2009 contre 11 509 un an auparavant. Fait notable : le Volkswagen Touareg a réalisé une performance remarquable avec 1 025 ventes. Plus d’un 4×4 sur 10 vendus au Maroc est un Touareg. Pratiquement, les ventes de tous les segments ont chuté, à l’exception de celles des citadines dopées par les exploits de la Logan et Sandero, et de celles des  routières et du luxe. En 2009, ils étaient 752 clients à acquérir des voitures dites routières, contre 579 un an auparavant. La marque Mercedes a tiré profit de cette conjoncture en écoulant 409 unités contre 164 en 2008 grâce à la classe E.
Les voitures de luxe se portent plutôt bien avec 220 unités vendues contre 165 un an plus tôt. Mercedes, BMW et Jaguar ont raflé le plus gros lot avec respectivement 81, 68 et 51 unités. Ces deux segments enregistrent paradoxalement cette performance au moment où le secteur traverse une baisse générale de 8,1%. Une régression qui a affecté essentiellement les voitures importées montées dont les ventes ont baissé de 13,8%, à 60 718 unités.