Maroc – Tourisme : Les hôteliers espèrent réaliser une bonne saison d’été en dépit de Ramadan

La plupart des principales destinations nationales ont fait le plein pour les deux dernières semaines d’août. Le Maroc, solution de rechange pour les touristes étrangers qui fréquentaient l’Egypte, la Tunisie et même la Turquie. Les hôtels cassent les prix pour augmenter la fréquentation durant Ramadan.

Avec un peu de chance, Ramadan perturbera moins les vacances des Marocains que les années précédentes. Etant entendu qu’il débutera le 9 ou le 10 juillet, deux options sont possibles : prendre quelques jours de repos à partir du début du mois de juillet ou durant la deuxième moitié d’août, juste avant la rentrée scolaire. En somme, il s’agira de faire en sorte que ce mois sacré soit passé chez soi. Naturellement, les hôteliers ne s’attendent pas à voir grand monde durant cette période. Malgré tout, ils espèrent bien sauver la saison d’été. Et au vu de l’état de leurs réservations, tout laisse croire qu’il en sera ainsi. Ceci est d’autant plus possible que, d’une part, ils ont fait un effort remarquable sur les prix et, d’autre part, le Maroc figure en bonne place chez les TO et les agents de voyages des pays émetteurs. Il pourrait en plus, comme le souligne un hôtelier, «faire désormais figure de destination de rechange étant donné l’actualité dans certaines destinations concurrentes comme l’Egypte ou la Tunisie et plus récemment la Turquie». La concurrence la plus rude nous vient d’Espagne où des formules intéressantes qui séduisent même les nationaux sont proposées. Mais pour le moment, la plupart des destinations nationales importantes, notamment estivales, ont déjà fait le plein pour la période d’après Ramadan, c’est-à-dire les deux dernières semaines du mois août, et les prix assez bas actuellement affichés un peu partout visent à motiver les nationaux à voyager avant le début Ramadan et encourager les touristes étrangers à venir durant ledit mois, étant donné la disponibilité.

A commencer par Mazagan qui propose à sa clientèle la chambre à 2 500 DH par nuitée pour 2 adultes et 2 enfants de moins de 16 ans, petit-déjeuner et dîner buffet compris ainsi que l’accès gratuit aux clubs enfants. Les parents ont pour leur part la possibilité de profiter des activités de sport et de loisirs gratuitement (tennis, VTT, etc.), à l’exception bien entendu du golf.

De son côté, le groupe Accor offre des réductions de 40 à 50% pour 22 de ses hôtels moyenne gamme (Ibis, Novotel, Mercure…) sous condition de réserver avant le 21 juin.

Une large palette de prix pour toutes les destinations

Des baisses de prix sont aussi accordées à Saïdia où l’option «all inclusive» (tout compris) est désormais adoptée systématiquement par tous les établissements vu que les estivants n’ont d’autre choix que de rester au sein de la station. Ainsi, pour un séjour d’une semaine pour un couple, il faut compter entre 10 000 et 15 000 DH selon la catégorie d’hôtels, sachant que les prix changent selon le canal de réservation.

A Marrakech, ville qui est conseillée par les plus grandes centrales de réservations, on trouve une large palette de prix, vu l’offre variée, hôtels de luxe et moyenne gamme, sans parler des maisons d’hôtes et des riads. En cherchant bien, on trouve toujours une offre qui correspond à son budget et son goût parmi les 800 établissements qui s’affichent sur le net.

A Agadir, la chambre double est proposée durant la première semaine de juillet, selon la catégorie d’hôtels, entre 3 500 DH et 4 000 DH en moyenne pour un 3*, 7 000 à 8 000 DH pour un 4* et 15 000 DH et plus pour un 5*.
Il faut savoir, fait remarquer un agent de voyages, que ces promotions et formules à bas prix proposées actuellement sont motivées par la volonté des hôteliers de remplir leurs établissements y compris durant le mois sacré. Et à l’en croire, Ramadan ou pas, certains établissements d’hébergement, en l’occurrence les clubs de vacances et les hôtels qui proposent le all inclusive ont bien vendu leurs packages, particulièrement à Marrakech et et Agadir. D’après lui, les packages qui combinent Marrakech, Agadir et Essaouira, commercialisés par les TO et les agents de voyages étrangers rencontrent également un vrai succès.
Pour les nationaux qui optent pour les voyages à l’étranger, les offres sont aussi très intéressantes, que ce soit pour les destinations européennes toutes proches ou pour des pays lointains. Ainsi, la semaine (7 nuits/8 jours) à Istanbul est vendue autour de 10 000 DH, vol, hébergement et transfert inclus. Le même séjour à Dubaï à peu de variantes près est proposé par les agences entre 12 000 et 13 000 DH, la Thaïlande autour de 15 000 DH et l’Inde pour moins de 20 000 DH. Et la liste n’est pas exhaustive.

Enfin, de plus en plus d’agences de voyages proposent des packages à crédit sur 8 mois au plus, sous condition d’acceptation du dossier par la société de financement.