Maroc : Le partenariat public-privé dans les hôpitaux bute sur le financement

Les médecins proposent un forfait à  la place des honoraires de 190 DH par demi-journée fixés par le ministère de la santé.

Le partenariat privé-public pour l’offre de soins dans les structures publiques de santé devra encore attendre un peu. Et pour cause, le retard pris dans la finalisation du dossier. Deux points restent encore en suspens : la mise en place de la grille tarifaire et l’estimation des besoins des différents hôpitaux. Le ministère de la santé a mis en place une commission spécialisée chargée d’évaluer les besoins en médecins dans les diverses régions du pays et dans les différentes spécialités. Les travaux sont actuellement en cours et devraient être, selon des proches du dossier, bouclés avant la fin de l’année.

Lire demain matin sur www.lavieeco.com l’analyse de Aziza Belouas.