Maroc-Auto Classic Un atelier pour passionnés

Rafik Lahlou et Abdelmajid Alaoui ont métamorphosé leur virus de passionnés de belles autos en remède totalement dédié à  ces dernières. Pour «La Vie éco», Abdelmajid Alaoui revient sur l’aventure «RM Auto Classic» et démontre que le Maroc est le fief des collectionneurs de jolies mécaniques.

Comment est née l’idée de RM Auto Classic ?

La création de cette structure est avant tout le fruit de plus de trente ans de passion automobile commune liée à une solide amitié, qui a mûri avec le temps et qui a finalement pris cette forme. Jeunes, nous adorions tous les voitures et plus particulièrement les supercars. Ce sentiment ne s’éteint jamais avec le temps. Par contre, il évolue et se transforme. En effet, depuis quelques années, mon ami Rafik et moi-même avons basculé de manière tout à fait naturelle vers les voitures d’époque. La participation au Rallye du Maroc Classic et les nombreux déplacements aux événements tels que Rétromobile, quelques expositions et autres ventes aux enchères ont contribué pour beaucoup à cette évolution.

Quelle clientèle ciblez-vous, quels services proposez-vous ?

Notre première mission est bien entendu de restaurer les véhicules de nos clients, mais aussi de proposer le maximum de prestations tels que l’entreposage, la mise à disposition sur tout le territoire, le service après-vente…
Notre clientèle est diverse et provient de tous les horizons. Son «atterrissage» chez nous est le résultat d’un travail de mise en confiance avant tout, suivi d’une transparence totale dans notre démarche. Aucun critère de sélection n’opère à partir du moment où le client considère que la restauration de son véhicule ou l’achat d’une voiture d’époque est d’abord un acte très réfléchi dénué de toutes considérations économiques. En effet, on ne vient pas acheter ici une voiture de série ou réparer son 4*4, on entre ici pour rêver et oublier son quotidien. Nous avons essayé de simplifier au maximum les choses afin de proposer à nos clients des services qui leur feront oublier les désagréments souvent liés à l’utilisation d’une voiture d’époque.

Ils sont nombreux les collectionneurs au Maroc ?

Dans ce domaine la quantité importe peu. Le Maroc a connu ses années de gloire en matière de voitures de collection et les vestiges de cette époque ont malheureusement disparu. Aujourd’hui, il est difficile de dire qu’un collectionneur est quelqu’un qui possède une ou plusieurs voitures d’époque. Un collectionneur est avant tout quelqu’un qui porte ses voitures dans son cœur, qui les entretient et qui partage surtout cette passion avec ses amis et ses proches.

Quels types de véhicules transitent chez vous et pour quelles sortes de restauration ?

Notre première restauration fut une Chrysler New-Yorker de 1955. Nous nous sommes consacrés corps et âme à cette restauration car elle fut à la fois le fruit d’une relation de confiance totale et un challenge qui devait prouver à notre client que nous étions capables de fournir un travail digne de la confiance placée en nous. Cette restauration a duré plus de 8 mois et le résultat était franchement à la hauteur. Depuis, divers véhicules ont transité dans notre espace ; chacun pour des restaurations bien spécifiques.

Les ressources humaines, pour intervenir sur ces autos, existent-elles localement ?

Vous touchez là un point sensible que l’on retrouve pratiquement dans tous les domaines. Intervenir sur une voiture pour la restaurer de A à Z est un travail qui nécessite avant tout un cahier des charges bien précis car les intervenants sont variés et la durée peut s’étendre parfois jusqu’à 15 mois. L’image que je donne à nos clients est celle d’un chantier. En effet, lorsque l’on construit sa maison, on est obligé de faire un plan avant tout et ensuite respecter toutes les phases de la construction, à savoir en résumé : gros œuvre, plomberie, revêtement, menuiserie, équipements, extérieur et enfin les finitions pour ne citer que l’essentiel. Faire respecter ce cahier des charges avec tout ce qu’il comprend comme détails et respect de l’originalité du modèle en question est une tâche très difficile. D’autant plus que les personnes recrutées n’ont jamais été formées spécialement pour ce travail. Ce que nous exigeons c’est le respect du travail d’équipe avec une coordination totale entre les différents intervenants. Certains de nos collaborateurs ont fait ce travail toute leur vie mais au service de particuliers et jamais dans le cadre d’une structure. Aujourd’hui, ils ont cette chance de pouvoir travailler avec tous les moyens nécessaires. Reste toutefois un point très important, le souci du parfait est quelque chose qui nous hante chaque jour et nous ne manquons jamais de le dire à nos clients : vos voitures sont comme les nôtres, une fois entrées chez nous elles sont tellement bien soignées que nous oublions très souvent que nous sommes aussi dans le cadre d’un business et qu’il faut aussi être rentable. La passion a trop souvent le dernier mot !

La récente loi qui interdit d’importer tout véhicule âgé de plus de 5 ans ne risque-t-elle pas de vous poser problème ?

Nous sommes dans une phase où le Maroc est en pleine évolution dans tous les domaines. Nous saluons au passage le travail fait par le ministre des transports malgré les nombreux revers que peut essuyer cette loi. Mais seule une mobilisation sérieuse des personnes concernées par cette loi, dans le cadre d’association de clubs à l’image de ce qui existe déjà en Europe, pourra faire avancer les choses de manière à intégrer cette petite niche des véhicules de collection dans le cadre légal.

Quelles sont les belles mécaniques qui vous ont le plus marqué ?

Nous avons tous été à un moment ou un autre impressionnés par telle ou telle mécanique parce qu’elle était plus puissante que les autres ou parce qu’elle apportait un lot d’innovations. Le plus important est de respecter chaque mécanique à sa juste valeur car elle a été le résultat d’un long travail de recherche associé au respect strict de contraintes légales, économiques, environnementales….

Etes-vous collectionneur ? Quelles autos rêvez-vous d’acquérir ?

Ce serait prétentieux de notre part que de dire que nous sommes collectionneurs mais tout ce que je peux dire c’est qu’à chaque fois qu’une voiture franchit le pas de notre établissement, elle devient automatiquement une partie de notre collection. Entre le rêve et la réalité j’opterai pour des modèles comme une Mercedes 190sl des années 50, une Chevrolet corvette ou une Morgan, pour ne citer que celles-là.

Importez-vous des modèles exclusifs ?

Nous sommes à l’écoute de nos clients pour les importations. Le choix dépend bien souvent du coup de cœur mais aussi de certaines réalités comme la disponibilité, l’état, et bien entendu le budget. Nous essayons toujours de privilégier les modèles qui ont marqué leur époque et qui ont souvent une cote ascendante. Parmi les voitures déjà importées, nous pouvons citer des anglaises telles que la MGA de 1955 ou la Triumph TR3 de 1959, mais aussi la Morgan Classic. Nous avons aussi fait le choix d’importer la 356 Speedster des années 50. Chaque  modèle est exclusif à nos yeux. Par ailleurs, nous sommes à l’écoute de nos clients. Dès lors qu’ils ont sélectionné le véhicule de leur choix, nous nous chargeons de le localiser. Nous effectuons une expertise chiffrée de ce même véhicule et nous la leur soumettons. Avec leur accord, nous nous chargeons des formalités relatives à l’importation dudit véhicule. Dès sa réception par nos soins, nous nous assurons de son bon état de fonctionnement et sommes en mesure, si nécessaire, d’effectuer de nombreuses interventions tant sur le plan mécanique qu’esthétique grâce aux professionnels qui composent l’effectif de notre structure.

Quels genres d’autos de collection peut-on dénicher au Maroc ?

Au Maroc, l’automobile a toujours occupé une place prépondérante dans l’histoire. Carrefour des civilisations depuis toujours, le Maroc a vu passer tous les types de voitures qui puissent exister. Certains se rappellent même avoir vu un modèle unique de Bugatti à Rabat pas plus tard que vers la fin des années 70. Malheureusement, les affres du temps associés aux bouleversements économiques et culturels qu’a pu connaître le Royaume ont conduit notre pays à ce constat : le Maroc dispose d’un parc automobile très diversifié avec l’ensemble des marques de légende qui ont forgé l’histoire de l’automobile depuis un siècle. De nombreux véhicules de collection subsistent encore dans nos régions.