Marina de Casablanca : les premiers appartements livrés cet été

374 unités résidentielles et 81 000 m2 de bureaux, soit 60% de l’offre globale, seront livrés d’ici la fin de l’année. Les travaux de la tour hôtel Mariott de 150 mètres et du palais des congrès entamés pour une livraison au plus tard en mars 2017. Le port de plaisance et le centre commercial mis en chantier pour une ouverture en 2016.

Encore quelques semaines avant que Casablanca Marina ne livre ses premiers appartements. 374 unités résidentielles, au stade des finitions, sont sur les rangs pour accueillir leurs occupants, apprend-on auprès d’Al Manar Developpement, filiale de la CGI en charge du développement du complexe dont les travaux de construction ont démarré en 2009. Cette première série de logements, représentant 60% des 625 résidences prévues, devait à vrai dire être livrée au plus tard fin 2013. «Mais le planning initial a dû être décalé de quelques mois», explique M’Hammed El Merini, directeur général d’Al Manar Development. En cause, les précipitations intervenues à partir d’octobre dernier et qui ont empêché l’exécution des travaux de finition des façades, retardant de ce fait l’achèvement de l’intérieur des appartements. Néanmoins, avec le retour du beau temps en mars dernier, Al Manar a mis les bouchées doubles pour rattraper le retard.
Une première moitié des 374 appartements en finition devrait être livrée durant l’été prochain, et l’autre moitié suivra avant la fin de l’année. Le développeur opte pour ce phasage, le temps de finaliser les logements mais aussi du fait que la livraison, gérée en interne, mobilise une logistique commerciale conséquente. Près de 80% des appartements quasi finis ont trouvé preneur jusqu’à présent, sachant qu’il y a près d’un an, on en était à un taux de commercialisation de 70%. «90% des acheteurs sont des nationaux dont une trentaine d’acquéreurs ont revu leur choix d’appartement initial pour se décider pour un bien de valeur plus importante», précise M. El Merini.
L’offre proposée consiste en appartements et duplex allant de 60 à 430 m2. Le tout est commercialisé entre 25 000 et 30 000 DH TTC le m2 (selon la vue, l’étage, la superficie…), sachant que les tarifs sont restés inchangés depuis le démarrage de la commercialisation. S’ajoute à cela quelques dizaines de biens d’exception atteignant un prix de 35 000 DH/m2 pour une superficie allant jusqu’à 470 m2 et qui ont tous déjà trouvé preneur.

Jusqu’à 30 000 DH le mètre carré pour les plateaux de bureaux

Viennent ensuite les bureaux dont 81 000 m2 sont lancés actuellement, soit 62% de la superficie prévue. Sur cette partie, 65 000 m2 sont aujourd’hui achevés et ont même accueilli leurs premiers occupants depuis février dernier. Le reste devrait suivre d’ici la fin de l’année, ce qui, là encore, fait un retard sur le délai de livraison initial arrêté au départ pour fin 2013. Pour ce qui est de la commercialisation, après des débuts difficiles sur le premier semestre 2013, les 81 000 m2 proposés ont pu être placés à 55% jusqu’à présent. Le développeur justifie ce redressement par un contexte plus porteur sur la deuxième moitié de 2013 en raison notamment d’une demande plus affirmée des multinationales. A ce titre, 70% des occupants de bureaux de la marina sont actuellement des sièges régionaux de groupes étrangers. Dans le lot, on compte même des entreprises ayant le statut Casablanca Finance City. Les bureaux ont également trouvé preneur auprès d’entreprises nationales ou encore de petits investisseurs qui visent un rendement locatif.

Le développeur a pu attirer cette population hétérogène grâce à une offre diversifiée. Celle-ci comprend essentiellement deux types de produits. Il s’agit en premier d’immeubles cédés en entier à un acheteur unique, soit une entreprise ou un investisseur dans le locatif professionnel. Ces actifs sont localisés en façade du projet. Viennent ensuite les immeubles situés en deuxième ligne du complexe, commercialisés sous forme de plateaux. Ceux-ci peuvent être loués entre 190 et 200 DH/m2 à partir d’une superficie de 300 m2. L’acquisition est possible à partir de 1 000 m2 pour un tarif allant de 27 000 à 30 000 DH/m2.

Des commerces au rez-de-chaussée des immeubles

Pour couvrir les besoins des premiers occupants, Al Manar a créé ces derniers jours une société de gestion, Marina Management Company. Celle-ci fournira dans l’immédiat des services d’assistance technique, de sécurité et de nettoyage pour les logements et les bureaux mais devra à terme gérer toutes les autres composantes de la future cité. Car il faut rappeler que les résidences et les bureaux ne représentent respectivement que 25% et 30% de Casablanca Marina. Le reste comprend des hôtels, un centre commercial et un port de plaisance.

Pour assurer la réalisation et la mise en exploitation de toutes ces composantes, Al Manar a constitué des filiales auxquelles tous les terrains nécessaires ont été cédés. S’agissant des hôtels, le développeur a démarré en septembre dernier les travaux pour le palais des congrès de 5 000 sièges et la tour de 150 mètres devant accueillir l’hôtel 5* de 300 chambres confié à l’américain Mariott. Le tout devrait être livré au plus tard en mars 2017. La finalisation d’une deuxième unité de grand luxe de 150 chambres, confiée à l’indien Oberoi, devrait intervenir sur la même période. Reste un dernier établissement 4* business de 200 chambres pour lequel Al Manar est toujours en phase de sélectionner le gestionnaire.   
S’agissant du centre commercial, les travaux ont été lancés fin mars. Au rythme où vont les choses, Al Manar table sur la livraison de cette structure offrant une superficie utile de 40 000 m2 pour fin 2016. En attendant, les magasins sont déjà commercialisés. Il est en outre à signaler que 30 commerces additionnels totalisant 15000 m2 de surface commerciale sont proposés au rez-de-chaussée des immeubles du complexe. Ces derniers devraient être proposés à la vente à 50 000 DH le m2 au deuxième semestre 2014. Des enseignes d’ameublement, d’électroménager ainsi qu’une banque sont sur les rangs pour s’y installer, sans compter un fitness spa et une crèche d’ores et déjà prévus en accompagnement des bureaux et des logements.

Les travaux ont également commencé au niveau du port de plaisance regroupant des restaurants, des commerces et une marina de 135 anneaux. La livraison devrait avoir lieu fin 2015 et la commercialisation un an avant cette échéance.