Logement : 440 000 unités mises en chantier en deux ans et demi

520 projets lancés entre janvier 2003 et juin 2005

Un Atlas sera édité d’ici à fin juillet.

Le ministère de l’Habitat vient de publier un Atlas des projets lancés (dont certains sont achevés) entre 2003 et 2005, par les opérateurs publics de l’habitat. Ce document, qui sera actualisé annuellement, est réalisé à l’occasion de la fête du Trône. Il se présente comme un bilan des projets du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. Selon les responsables de ce département, cet Atlas s’inscrit dans le même esprit que l’ouvrage des Grands chantiers, publié par la primature à l’occasion de la déclaration à mi-parcours du premier ministre au Parlement.
Ainsi, avec cette publication, le ministère espère prouver que les engagements du gouvernement en matière d’habitat, dont l’achèvement de 100 000 unités annuellement, ont été tenus. Déjà, en prenant en compte uniquement les opérations des promoteurs publics, 520 projets ont été lancés entre 2003 et 2005. Ils totalisent 440 000 unités (logements, lots de terrain ou commerces) pour un coût global de 31 milliards de DH. Il est prévu, pour les prochaines éditions, de l’enrichir par la publication des projets des promoteurs privés.
L’Atlas est considéré comme un outil de gestion. Outre le suivi, le décompte des projets du département de l’Habitat permettra, selon ses responsables, une meilleure coordination avec les autres départements gouvernementaux à l’occasion, en particulier, de la mise en œuvre des actions de l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain).

Les projets sont classés par région et par ville
L’Atlas, où les régions sont classées du sud au nord, de Oued Ed Dahab-Lagouira à Tanger-Tétouan, se présente sous forme de fiches par projet, individualisées par des icones permettant, entre autres, de renseigner sur l’état d’avancement et la nature du projet : construction, lotissement, commerces, recasement de bidonvillois ou réhabilitation de logements, ville nouvelle, zone d’aménagement progressif, zone industrielle, zone d’urbanisation nouvelle…
Enfin, l’Atlas donne le nombre d’unités qui seront créées par le projet, leur coût, l’état d’avancement par rapport aux différentes phases (études, travaux et commercialisation) ainsi que la date prévue d’achèvement.
Par ailleurs, pour faciliter l’accès à l’information, les coordonnées des responsables de chaque projet sont mentionnées dans le document.