L’industrie a absorbé le quart de l’électricité consommée en 2006

La demande a augmenté de 8 % durant les dix premiers mois de l’année.

Lademande en énergie électrique continue sa progression, tirée notablement par l’accélération du rythme d’électrification rurale, mais aussi par les autres utilisateurs, le secteur industriel en tête. Ainsi, l’énergie appelée sur les dix premiers mois de 2006 a atteint 17 552 Gwh, en hausse de 8 % par rapport à la même période de 2005.

8,4% importés d’Espagne et d’Algérie
Cette progression de la demande, qui a nécessité le recours à des achats sur les interconnexions Maroc-Espagne et Maroc-Algérie pour quelque 8,4 % de l’énergie totale appelée, a profité dans une grande mesure au secteur industriel pour ce qui est des clients ONE (Office nationale de l’électricité). Celui-ci a consommé, à lui seul, 4,3 millions de Mwh (+ 15,8 %), soit 24,8 % de l’énergie totale appelée. Le bâtiment vient en tête des consommateurs du secteur industriel, avec 1,2 million de Mwh.

Après l’industrie, le résidentiel arrive en deuxième place avec 2,4 millions de Mwh (+ 14,1%). L’électrification rurale y est pour beaucoup. Cela explique d’ailleurs que les livraisons d’énergie de l’ONE ont augmenté de 9,3%, alors que celles des régies ne se sont accrues que de 5,7 %.

L’agriculture, avec plus d’un million de Mwh consommés, vient en troisième position, portée notamment par les activités de culture et, à un degré moindre, par les activités agricoles annexes. Le tertiaire avec 969 974 Mwh est tiré par les activités utilisant la basse tension, le transport et l’hôtellerie. L’administratif, avec un peu plus de 500 000 Mwh consommés, vient en dernière position.