Liaison maritime Casa-Bombay ?

Les autorités indiennes, ainsi que les opérateurs, ont beaucoup insisté sur le fait que les échanges avec le Maroc sont déficitaires (du côté indien) et restent trop dépendants des phosphates qui représentent plus de 90 % des exportations marocaines vers l’Inde. Cette dernière souhaiterait donc diversifier les produits échangés dans le but également de rééquilibrer cette balance. Beaucoup reste à faire du côté marocain.
D’abord, une liaison maritime Casa-Bombay. Un accord devait d’ailleurs être signé lors de cette visite, mais, «le dossier n’était pas encore au point». D’un autre côté, ce sont les opérateurs marocains qui sont appelés à plus d’agressivité commerciale d’autant plus que d’autres pays ont très tôt compris le poids de l’Inde et font des affaires avec. Israël, à titre d’exemple, développe 1,3 milliard de dollars d’échange avec l’Inde contre 340 millions de dollars seulement pour le Maroc.