Les investissements directs étrangers toujours en hausse

A fin août 2006, les investissements et prêts étrangers progressent de 2,4 % par rapport à la même période de l’année dernière
La tendance baissière qui a caractérisé le premier trimestre a été inversée.

Selon les dernières statistiques de l’Office des changes, arrêtées à fin août 2006, les investissements et prêts privés étrangers au Maroc ont augmenté de 2,4%, gagnant au passage 455 MDH par rapport à la même période de 2005. Leur total passe ainsi à 19,2 milliards de DH contre 18,7 l’année précédente. Comparativement à la moyenne des recettes de janvier à août des cinq dernières années (2001 à 2005), soit 16,4 milliards, ces recettes ont augmenté de 17,1% (+2,8 milliards). Cette évolution pourrait atteindre un taux de 23,7%, si les recettes de privatisation enregistrées durant les périodes concernées n’étaient pas prises en compte (4 milliards en août 2006 à peine contre 6,5 milliards en janvier 2005).

Néanmoins, la ventilation de ce montant entre les trois principales lignes de cette rubrique (IDE, investissement de portefeuille, prêts) n’est pas disponible. Les statistiques les plus récentes remontent à fin mars 2006 et montrent une tendance inverse par rapport à la situation du mois d’août. En effet, selon ces données, les IDE avaient régressé de 63,4% par rapport au même mois de l’année précédente. Le même comportement a été enregistré du côté des prêts étrangers en chute de 72 %. Seuls les investissements de portefeuille étaient inscrits à la hausse, passant de 287,8 MDH à 517 millions, soit 79,6 % de plus.

Au moins 14 projets validés pour 6 milliards de DH
Le redressement de la situation à fin août laisse entendre une arrivée massive d’IDE au deuxième trimestre. D’ailleurs, le bilan de la commission des investissements pour les six premiers mois de 2006 conforte cette thèse. La commission a validé au moins 14 projets étrangers portant sur un investissement de 5,88 milliards de DH. A côté de ces projets, les nationaux en ont soumis 19. Au total, la commission a donc approuvé 33 projets de conventions d’investissements pour 20,41 milliards de DH, soit une augmentation de 2% par rapport à l’ensemble des projets d’investissement approuvés en 2005. Cette performance est attribuable à cinq projets totalisant à eux seuls près de 11 milliards de DH. Il s’agit de Tanger City Center (900 MDH), Maroc Connect (1,5 milliard DH), LVDJ Developments/Latsis (1,8 milliard DH), Lafarge III (1,9 milliard de DH) et Maroc phosphore VI ( 2,3 milliards de DH).