Les détails des projets de Casa Aménagement

La SDL gère actuellement une quarantaine de projets dont l’achèvement devrait intervenir sur les trois années à  venir. Les populations doivent faire preuve de patience face aux désagréments que vont générer les chantiers.

C’est certainement la société de développement locale qui sera la plus en vue durant les mois à venir. Bien que sa création date de sept ans, ce n’est qu’aujourd’hui que Casa Aménagement gagne en importance aux yeux des élus locaux et de l’administration. La raison, dans un contexte marqué par de vives critiques quant à la multiplication des SDL dans le Grand Casablanca, elle devrait servir d’exemple pour convaincre les détracteurs quant à l’intérêt que représente ce genre de structures pour la gestion de différents chantiers de la ville.

Cette attention dont jouit actuellement Casa Aménagement découle principalement de son implication dans plusieurs projets qualifiés de structurants par le Conseil de la ville. «En tout, nous avons actuellement en charge 40 projets pour une enveloppe d’investissement globale comprise entre 6,5 et 7 milliards de DH», confie Driss Moulay Rchid, directeur général de la SDL. Grand théâtre, Parc Sindibad, réhabilitation de la corniche, trémie Almohades, réaménagement de voiries…, la société est aujourd’hui sur plusieurs fronts. «Une fois les projets en cours finalisés, les Casablancais seront fiers du nouveau visage de leur ville», prédit le patron de Casa Aménagement qui reconnaît toutefois que les travaux risquent d’engendrer des désagréments aux populations. A ce jour, la société a déjà ouvert 53 marchés dont 77% ont été attribués à des entreprises nationales. 

Grand Théâtre : ça avance lentement mais sûrement

C’est le projet phare de la SDL. Lancé en septembre 2014, le chantier du Grand théâtre de Casablanca, réparti en 11 blocs, affiche à fin mai un taux d’avancement global de 4,3%. Naturellement, certains blocs sont plus avancés que d’autres. Au niveau des gros œuvres (travaux de terrassement et de coulage des fondations, entre autres), soit la partie qui nécessite le plus de temps, le taux d’avancement est de 18%. Pour le plus grand bloc, à savoir le numéro 5 qui concerne la salle principale, on en est à 27%.

Plusieurs appels d’offres distincts ont par ailleurs été lancés simultanément ces derniers mois pour la réalisation des différentes parties composant le complexe, notamment le parking de 200 places qui se situera à proximité de la fontaine actuelle. Les travaux de ce dernier devraient être entamés en septembre prochain.

Stade MohammedV: les travaux sont exécutés en plusieurs phases

L’idée de construire un nouveau stade à Casablanca semble définitivement enterrée, même si le projet avait été sorti des tiroirs dans le cadre du plan d’actions prioritaires lancé par la ville en février 2014. Pour preuve, Casa Aménagement est engagée dans une véritable course contre la montre pour la mise à niveau du complexe sportif Mohammed V avant la fin de la prochaine saison footballistique. «La problématique à ce niveau est que les travaux doivent être menés en plusieurs phases pour ne pas entraver le cours du championnat national», explique le DG de Casa Aménagement. Les vestiaires, y compris ceux destinés aux équipes et aux arbitres, sont rénovés. Durant cet été, les travaux programmés concernent l’étanchéité et les clôtures extérieures du stade. Il restera alors les travaux au niveau des gradins, avec l’installation de nouvelles chaises et la réorganisation de la tribune officielle et celle réservée aux journalistes. Deux nouveaux écrans d’affichage sont aussi programmés. Durant les prochains mois, les travaux toucheront également l’hôtel (oui, oui, il en existe bien un à l’intérieur du stade !), les terrains annexes ainsi que la salle couverte. Casa Aménagement devra cependant attendre le calendrier de la prochaine saison avant de programmer les travaux restants. En principe, le stade Mohammed V devrait être remis à neuf d’ici la fin de l’été 2016.

Parc Sindibad : on n’attend plus que l’inauguration

C’est le chantier qui approche le plus de son achèvement. Le projet de réaménagement du parc Sindibad devrait être définitivement livré dans les quelques semaines à venir. Concrètement, les travaux sont d’ores et déjà achevés et l’inauguration devra se faire dès la fin de la période d’adaptation nécessaire aux animaux qui y ont été installés. «Les espèces ramenées ont besoin de périodes d’adaptation allant de 10 jours à 3 semaines. Ce n’est qu’à la fin de cette période que l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSAA) pourra faire les examens nécessaires afin de délivrer son certificat», précise-t-on auprès de la SDL. Selon des sources officieuses, au delà de ces aspects, les autorités de la ville souhaiteraient surtout que le parc bénéficie d’une inauguration royale. C’est la raison qui les pousserait à décaler l’ouverture du parc jusqu’à la dernière semaine de Ramadan. 

Deux zones d’activités industrielles à Médiouna et Ben-M’sick

C’est l’un des projets les moins médiatisés portés par Casa Aménagement, mais dont la portée stratégique pour la métropole est des plus importantes. La zone d’activité commerciale (ZAC) de Médiouna jouera en effet un rôle important dans l’organisation de la logistique urbaine, vu qu’elle devrait servir (en principe) au recasement des commerces de Derb Omar. Actuellement, Casa Aménagement est dans la phase de sélection des candidats devant réaliser l’aménagement de cette zone, après la clôture, il y a quelques semaines, de l’appel à manifestation d’intérêt. D’après le planning de la SDL, la convention d’aménagement avec le candidat sélectionné sera signée en septembre prochain, l’objectif étant d’entamer les travaux de préparation du site avant la fin de l’année en cours. En tout, la zone sera aménagée sur un terrain de 40 hectares, dont 10 hectares servant au recasement des bidonvilles. Le budget est arrêté à 600 MDH. Le chantier devrait être livré avant fin 2018.

L’aménagement à Ben M’sick d’une deuxième ZAC d’une superficie de 14 ha, en partenariat public-privé, est annoncé. Casa Aménagement est en train de finaliser l’appel à manifestation d’intérêt devant être lancé avant la rentrée prochaine. La zone ne sera toutefois prête que dans cinq ans.

Une dizaine de boulevards à réaménager

Une deuxième vague de chantiers de réhabilitation des voiries devrait bientôt être lancée. Casa Aménagement vient de lancer les appels d’offres pour les travaux sur une dizaine de grands axes, dont l’avenue des FAR, l’avenue Pasteur, Bd. Abdelkarim Khattabi, Bd. d’Anfa (3e tranche), Bd. Abdelhadi Boutaleb, rue du Golfe Arabique et Bd. Jorf Lasfar. En tout, la SDL se chargera de la réhabilitation de 220 km de voiries qui viendront s’ajouter aux axes mis à niveau ces derniers mois, à l’instar de la route Ouled Ziane, du Bd. 2 Mars ou encore Bd. Ghandi. En plus du revêtement des voies, les travaux incluront les trottoirs et l’éclairage public. Le coup d’envoi devrait être donné avant la fin de l’été.

Parallèlement à ces chantiers, Casa Aménagement prépare l’appel d’offres relatif à la réalisation de la trémie Almohades. Celui-ci sera lancé en septembre prochain, le temps de procéder à des arbitrages, notamment la longueur de la trémie. La SDL et les autorités de la ville seraient en effet en train de se pencher sur l’éventualité d’étendre la trémie jusqu’à la Place Zellaqa (en face de l’hôtel Farah) au lieu de s’arrêter au niveau de Casa Port. La décision devrait être prise durant cet été. En attendant, le point de départ de la trémie est déjà arrêté. Ce sera aux alentours de la marina, à la sortie de la trémie de la Mosquée Hassan II.

Super collecteur Ouest: le chantier est lancé

Vous l’aurez certainement remarqué si vous empruntez la corniche de Casablanca du côté du Morocco Mall. Deux chantiers sont actuellement ouverts dans cette zone. Le premier se situe au niveau de Sidi Abderrahmane où la société Makyol, qui réalise pour le compte de Casa Aménagement le projet du collecteur Ouest, est en train de construire les structures devant servir au reversement des eaux du Oued Bouskoura dans la mer. A moins d’un kilomètre de là, des installations gigantesques ont été mises en place durant le mois de mai à proximité du projet résidentiel Sindibad. Elles vont servir au creusement du tunnel permettant de transférer les eaux collectées de l’Oued Bouskoura vers le point de sortie en construction au niveau de Sidi Abderrahmane. Le tunnelier a été livré il y a quelques semaines et son installation est désormais achevée. Sur le même site, la production des pièces de béton destinées au revêtement du tunnel a commencé. Le creusement devrait s’étaler sur 18 mois. Le livraison du collecteur est programmée pour fin 2016.