Les compagnies aériennes mettent le paquet sur la saison estivale

Transavia et Jetairly augmentent leurs lignes et fréquences. Air Arabia met l’accent sur les services additionnels et la vente en ligne. Royal Air Maroc et Air France consolident leurs positions.

Le trafic aérien résiste tant bien que mal à la crise. Les derniers chiffres (mars 2016) publiés par l’Office national des aéroports (ONDA) le prouvent. Le trafic commercial global a crû de 2,76% au cours du mois de mars 2016. En volume, les aéroports marocains ont franchi la barre de 1,43 million de passagers durant le 3e mois de l’année. Durant les trois premiers mois, le cumul du trafic commercial global s’est accru de 4,02%. La tendance haussière devrait se poursuivre pendant les prochains mois et notamment en été, saison d’affluence pour les vacanciers caractérisée également par le retour des Marocains résidents à l’étranger (MRE). Ouverture de nouvelles lignes, vols supplémentaires, augmentation du nombre de sièges, tarifs promotionnels…, toutes les recettes sont utilisées pour faire le plein pendant cette période de pic d’activité.

A titre d’exemple, la compagnie Low Cost Transavia (filiale de Air France-KLM) qui opère 62 fréquences par semaine depuis 6 villes marocaines (vers Nantes, Amsterdam, Munich, Lyon et Paris Orly) ajoute cet été plusieurs fréquences. «Plus précisément, 2 fréquences seront ouvertes entre Agadir et Paris Orly, 3 fréquences entre Fès et Paris et 6 fréquences entre Oujda et Paris Orly», déclare Denis Hasdenteufel, Directeur régional d’Air France-KLM Maroc, Algérie, Tunisie et Sahel. A en croire le bureau d’Air France au Maroc, le marché marocain représente 18% de l’activité globale de la compagnie Low Cost basée à Paris et Amsterdam. Ces ouvertures estivales dénotent du potentiel qu’offrent la clientèle locale, touristique et celle des MRE.

Opérations marketing pour booster le chiffre d’affaires

Pour sa part, Air Arabia, qui a un bureau à Casablanca depuis 2009, opère sur 30 lignes entre le Maroc et d’autres pays. Depuis 2016, elle relie Toulouse à Fès et Marrakech à Pau. Concentrée sur le segment touristique mais aussi celui des MRE, la compagnie émiratie à bas coûts ajoute d’autres cordes à son arc. Avec un modèle basé sur la vente en ligne, son site internet lui permet également d’offrir de nouveaux services. «En plus de l’achat de billets d’avion, notre site offre la possibilité d’effectuer une réservation d’hôtel», précise Laila Mechbal, DG d’Air Arabia Maroc. Par ailleurs, un service de navettes aéroportuaires (dédié notamment aux MRE) nommé Air Arabia Express est disponible. «Il permet de rejoindre les aéroports de Fès, Casablanca, Tanger et Nador à partir d’un réseau de villes qui comprend Errachidia, Erfoud, Béni-Mellal, Fkih Bensalah, Khouribga, Meknès, Tétouan et Al Hoceima via Midar et Imzouren», détaille Mme Mechbal. De telles opérations, doublées d’un programme de fidélité basé sur le montant dépensé et d’autres offres comme le choix du siège, du repas et la franchise bagages à prix réduit, lui ont permis d’enregistrer une hausse de 15% du nombre de passagers entre 2014 et 2015.

Les compagnies à prix réduit ne sont pas seules à chercher leur part du gâteau estival. Royal Air Maroc a ouvert cet été 4 liaisons quotidiennes point à point à partir de 4 villes du nord (Nador, Oujda, Tanger et Al Hoceima) vers Amsterdam. Sur ces lignes, en particulier Nador et Tanger, elle est en concurrence avec Air Arabia.

Maillage très étroit sur le nord du Maroc

Air France, elle, ne rajoutera pas de fréquences. Elle effectue déjà 4 vols quotidiens entre Paris et Casablanca et 2 vols reliant Paris à Rabat. En revanche, elle propose cet été (du 8 juin au 4 septembre) un tarif promotionnel à destination de Paris.

Toujours dans le Nord, Jetairfly (qui devient TUI dès novembre) a lancé deux nouvelles liaisons à partir de juin 2016. Elle relie Liège à Tanger à raison d’un vol/semaine et Liège à Oujda avec la même fréquence. «En outre, un 2e vol par semaine entre Liège et Tétouan (destination desservie depuis 2010) sera ouvert», précise Abdelakder Hsi, DG de la filiale Maroc. La compagnie belge dessert 18 liaisons aériennes (6 au départ de Bruxelles, 7 de Charleroi, 4 de Liège et 1 d’Anvers) tout en étant active au départ de 10 aéroports marocains. De par son appartenance au groupe TUI qui englobe le tour-opérateur Jetair et le réseau d’agences de voyages Jetaircenter, Jetairfly transporte également les vacanciers de TUI France (Marmara, Nouvelles Frontières) et autres TO français. «En 2017, notre flotte sera composée de 27 avions, soit 4 boeing 737 supplémentaires. A partir de la France où seront basés des avions, Jetairfly effectuera des vols pour les tour-opérateurs vers le Maroc en premier et d’autres pays du bassin méditerranéen», déclare le management.