Les banques se livrent une bataille intense sur le segment des jeunes

Les banques investissent plus sérieusement le segment des jeunes depuis 2013. Cette population est constituée de trois sous-segments que sont les jeunes enfants (0-18ans), les jeunes étudiants (18-25) et les jeunes actifs (22-39). Beaucoup de produits et services sont gratuits.

L’offre de CIH Bank pour les jeunes actifs de moins de 30 ans n’est pas passée inaperçue. Naturellement, en raison de la campagne publicité et marketing qui l’a entourée, mais surtout pour ce qu’elle apporte : la gratuité des opérations bancaires. Selon des sources du secteur bancaire, cette offensive renseigne sur l’ampleur de la bataille pour recruter et fidéliser les jeunes. D’ailleurs, pour la majorité des établissements, cette cible représente un enjeu stratégique de premier ordre puisque c’est elle qui permettra d’assurer la croissance future de leurs fonds de commerce. «Les banques se trouvent aujourd’hui obligées de s’adapter aux comportements de consommation spécifiques des jeunes. Ces derniers ont peu de ressources financières mais de nombreux besoins : études, loisirs, transport, logement… De plus, cette clientèle est très sensible à l’innovation sur internet, le mobile et les réseaux sociaux : elle utilise intuitivement les nouvelles technologies», analyse un responsable de BMCE Bank of Africa.

Les packs mineurs sont facturés 0 à 20 DH par mois

Selon lui, les jeunes sont habitués à la gratuité des produits bancaires et sont à la recherche d’une banque «complice» qui les accompagne dans l’ensemble de leurs projets : des études au mariage, en passant par le premier travail puis le premier enfant… C’est dire toutes les opportunités à court et moyen terme qui se présentent pour les banques.

La majorité, en particulier les banques qui ont répondu à nos questions, a mis le paquet sur cette population depuis deux ans. Sur leurs portails internet, une icône lui est réservée en tant que segment à part entière aux côtés des autres, en l’occurrence les particuliers, les professionnels, les entreprises, ou encore les marocains résidents à l’étranger.

En règle générale, le segment de la jeunesse, auquel sont proposées des dizaines d’offres exclusives, est ventilé chez les banques en trois sous-segments que sont les jeunes enfants et mineurs (entre 0 et 18 ans), les jeunes étudiants (18-25 ans) et les jeunes actifs (22-39 ans). Les tranches d’âge varient légèrement d’une banque à l’autre et peuvent se chevaucher parfois chez la même banque. 

L’offre des mineurs appelée également «parents jeunes enfants» comprend généralement deux services majeurs, notamment la carte rechargeable pour les enfants et l’épargne faite par les parents. Pionnière sur ce sous-segment, la Société Générale propose, par exemple, une carte prépayée «argent de poche» dénommée SO Hit qui répond aux besoins de liberté et d’indépendance des jeunes tout en leur donnant accès à de nombreux avantages extra-bancaires (invitations, tickets, réductions…). Le prix de la carte est de 60 DH TTC/an pour les clients et 240 DH/4 ans pour les non-clients. Les recharges et décharges sont gratuites, de même que le retrait d’espèces dans les guichets automatiques des autres banques.

Pour le sous-segment des jeunes étudiants, l’ensemble des banques propose un package pour la gestion du compte bancaire et le crédit destiné au financement des études. Le premier comprend un compte chèque, une carte personnalisée permettant des retraits, paiements et achats e-commerce sur les sites étrangers et l’accès à la banque à distance. En moyenne, ces packs sont facturés 0 à 20 DH par mois, selon les établissements. Par ailleurs, l’offre de crédit est pensée pour répondre à un besoin exprimé par plusieurs parents pour assurer le financement des études supérieures de leurs enfants au Maroc et à l’étranger.

Presque toutes les charges liées aux études peuvent être financées

Sur ce segment des jeunes étudiants, l’offre de BMCE Bank of Africa est assez générique et englobe l’essentiel de ce qui se fait aujourd’hui sur le marché. Ciblant les 18-24 ans, cette offre est destinée aux étudiants et aux parents et est construite autour d’un pack gratuit intégrant un ensemble de produits de gestion du compte au quotidien et une offre de crédit appelée «Enseignement plus» garanti par la CCG et destiné au paiement des frais de scolarité exigés par les établissements de l’enseignement privé reconnus par l’Etat, dans la limite de 50 000 DH par an sur 5 ans. La banque propose également, dans la même offre, un crédit Enseignement+ Complémentaire pour le paiement du reliquat des frais de scolarité au-delà des 50 000 DH couverts par le crédit Enseignement plus.

Dans le même registre, BMCE Bank propose le Crédit Etudes à l’étranger pour financer les études supérieures à l’étranger et/ou tous les frais autorisés à être transférés par l’Office des changes (l’allocation départ scolarité, les frais de séjour, les loyers et charges correspondantes, les remboursements de crédits étudiants, les frais de stage à l’étranger) dans la limite de 200000 DH. Ce crédit est assorti d’une large gamme de services. Parmi ces derniers le «Pack Transferts de scolarité» qui permet au parent/tuteur, dont l’enfant est scolarisé à l’étranger, de bénéficier de conditions préférentielles sur les transferts effectués ; la «Caution locative» qui garantit le logement de l’étudiant à l’étranger à une tarification attractive dans l’ensemble des pays, et l’«Assistance étudiants marocains à l’étranger» pour couvrir des prestations d’assistance pendant le séjour à l’étranger et les vacances au Maroc.

Taux préférentiels pour le crédit immobilier

Chez la BMCI, le crédit études universitaires permet aux parents de l’étudiant de financer les études supérieures, post-Bac ou post-classes préparatoires, dans une grande école au Maroc. Cette formule permet de couvrir les frais de scolarité d’une à trois années d’études -selon le choix de l’emprunteur et en fonction de son budget-, avec un financement annuel pour suivre le rythme de scolarité de l’étudiant.

Pour financer un Master dans une grande école au Maroc, la filiale de BNP Paribas met également à la disposition des jeunes étudiants un crédit pouvant aller jusqu’à 120000 DH, remboursable sur 5 ans et assorti d’un taux de 7,5% HT, sans aucun frais de dossier. Elle propose aussi la prise en charge du matériel informatique de l’étudiant à hauteur de 15000 DH à un taux de 6% fixe. Ce crédit remboursable sur 24 mois est sans frais de dossier.

Le segment des jeunes-actifs recèle le plus d’opportunités, particulièrement en raison des besoins exprimés par cette population souvent fraîchement diplômée. En général, l’offre est constituée de packages pour la gestion du compte bancaire facturés en moyenne sur le marché 0 à 50 DH TTC/mois. C’est sur ce segment que CIH Bank a déployé sa récente offre dénommée Code 30, et conçue pour les jeunes actifs de moins de 30 ans. La formule englobe une carte gratuite valable 5 ans, l’exonération des frais de tenue de compte et l’accès gratuit aux services de la banque à distance. En plus de ce package, l’offre comprend des taux préférentiels pour les crédits (immobiliers à 5,15% HT et consommation à partir de 6,5%).

Chez BMCE Bank, l’offre destinée aux jeunes actifs salariés et fonctionnaires regroupe un ensemble de produits et services pour répondre aux nouveaux besoins de cette cible (se loger, s’équiper, consommer…). Elle est construite autour d’un pack, facturé 39 DH TTC/mois englobant un ensemble de produits (un compte chèque exonéré des frais de tenue de compte et opérations courantes, une carte bancaire, un découvert et la banque à distance), d’un crédit immobilier à des conditions préférentielles (5,15% HT avec exonération des frais de dossier), d’un crédit à la consommation à des conditions préférentielles et d’un crédit Auto destiné au financement de l’acquisition du premier véhicule.

Pour la Société Générale, le sous-segment des jeunes actifs est investi à travers une offre récente dénommée Pack Bank-In Jeunes Actifs. A 29 DH TTC/mois, 87 DH TTC/trimestre, ou 348 DH TTC/an, le client ne supporte aucun frais pour la tenue de compte, les prélèvements automatiques (plafonnés à 5), les remises de chèques (plafonnées à 13 chèques,) et les virements au Maroc. De plus, la formule donne droit à des taux préférentiels pour les crédits Expresso Bank-In et Immo Bank-In.