L’Eden Andalou, complexe de vacances pour les familles, ouvre ses portes

Il a été construit à  Marrakech selon un style arabo-andalou Tarif de lancement : 500 DH par personne en demi-pension avec une réduction de 50% pour les enfants de 5 à  12 ans.

C’est le 1er juillet prochain que l’Eden Andalou, complexe touristique dédié aux familles, ouvrira ses portes au public. Abdelali Chaoui, promoteur de ce projet et par ailleurs patron de l’agence Royal Tours, affirme avoir enfin réalisé le rêve qu’il caressait depuis son adolescence quand, lors d’un voyage en Andalousie, il avait été frappé par la beauté de l’architecture arabo-andalouse.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et l’homme d’affaires a fini par concrétiser ce rêve aux portes de Marrakech en réussissant à  bâtir un complexe «sur le modèle des palais du Xe siècle (…) avec tout le confort du XXIe siècle, une expérience unique au Maroc», lit-on dans la brochure destinée aux voyagistes européens.

Ce complexe a été dessiné par un architecte de Cordoue et réalisé par deux architectes belges avec la participation de M. Chaoui qui a créé, pour l’occasion, une entreprise de construction. L’ensemble est composé de six riads comprenant 16 suites et 238 chambres de 44 m2 agencées en espaces adultes et enfants ; le tout au milieu de plantations d’orangers, d’oliviers, de grenadiers et de fontaines, conçues également dans le style d’époque.

200 employés, en majorité marocains
Le complexe dispose de 3 restaurants, d’une discothèque, de trois salles de conférences, d’un spa, d’une nursery pouvant accueillir des bébés à  partir de six mois, d’un club pour jeunes, d’une piscine chauffée et d’un espace multimédia.

L’investissement total s’élève à  250 millions de DH en plus du prix du terrain de 7 hectares. Il a été financé à  hauteur de 30 % par fonds propres et pour le reste par des crédits bancaires auprès d’Attijariwafa bank et de BMCE Bank. Selon son patron, le complexe emploiera environ 200 personnes, des Marocains en majorité, recrutés en collaboration avec l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (Anapec).

Ce personnel recevra une formation plus pointue et adaptée aux besoins dans l’école de formation agréée par l’Etat que le promoteur a ouverte dans le complexe. Pour afficher clairement son positionnement comme complexe destiné à  une clientèle familiale, le promoteur a opté pour des tarifs de lancement très attractifs, soit 500 DH par personne en demi-pension avec gratuité pour les enfants de 4 ans et moins, et une réduction de 50% pour les 5 à  12 ans .