L’Eco-Cité de Zenata aura son pôle santé

Ce pôle santé sera développé sur une superficie de 10 hectares. Il permettra au Maroc de proposer une offre médicale de pointe. Un appel à  manifestation d’intérêt international pour le choix d’un opérateur est lancé.

En plus des pôles logistique, commercial et éducation, la ville nouvelle de Zenata sera aussi dotée d’un pôle dédié à la santé. Une convention portant sur son développement a, en effet, été signée par El Hossein El Ouardi, ministre de la santé, et Anass Houir Alami, président de la Société d’aménagement Zenata (SAZ), filiale du Groupe CDG, le 16 janvier à Rabat.

 Ce pôle intégré, qui se veut conforme aux normes nationales et aux standards internationaux, sera situé dans le premier plan d’aménagement sectoriel de Zenata et sera développé sur une superficie de 10 hectares. Selon le ministre de la santé, «ce pôle qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé a d’abord pour objectif  d’attirer l’investissement privé. Il vise ensuite à mettre sur pied une offre de soins innovante, accessible et de qualité».

D’après ce qui a été annoncé, le pôle santé de Zenata proposera une offre médicale de pointe, à travers un bouquet de spécialités à fort potentiel, à des coûts maîtrisés et selon une gestion standardisée. Il devrait également permettre la promotion de formations aux métiers de la santé dans les domaines d’excellence requis, ainsi que le lancement de programmes en matière de recherche & développement. Pour Mohamed Amine El Hajhouj, DG de la SAZ, «ce projet d’une grande valeur ajoutée confirme le caractère d’utilité publique de l’Eco-Cité de Zenata et sera l’une des locomotives importantes de la ville grâce à son rayonnement régional, national et international».

Le pôle santé fonctionnera en synergie avec les trois autres activités de services

Bien que le montant des investissements nécessaires à la réalisation du projet n’ait pas été communiqué, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) international a été récemment lancé afin de désigner l’opérateur qui sera en charge du développement du futur pôle. Cet AMI se déroulera en deux phases.

La première permettra la présélection des candidats sur la base du profil de la société, de la compréhension du projet et de la proposition du montage juridico-financier. La seconde aboutira à la désignation de l’opérateur sur la base de la remise d’une offre technico-financière. Le processus en question devrait s’étaler sur une période approximative d’une année et demie. A noter que le pôle santé de l’Eco-Cité fonctionnera en synergie avec les trois autres activités de services à forte valeur ajoutée de la ville, que sont le pôle éducation, le centre commercial et le pôle logistique.