Le village itinérant, nouveau concept du Conseil agricole

Un espace professionnel mobile sillonnera différentes régions du Royaume. Objectif : offrir aux agriculteurs l’occasion de prendre connaissance de plusieurs produits et prestations liés à  leurs activités.

Un nouveau concept, celui du village itinérant du Conseil agricole, établissement en charge du conseil, de l’encadrement et de l’accompagnement des agriculteurs, commence à faire parler de lui. «Bâti sur plus de proximité et sur la mobilisation de différents partenaires institutionnels et professionnels, la première étape de ce village sera lancée le 3 février 2015, à l’agropole de Berkane», explique-t-on du côté de l’Office national du conseil agricole.

Mais de quoi s’agit-il précisément? «Un espace professionnel mobile qui sillonnera différentes régions du Royaume. Son lancement est prévu le 3 février 2015 à l’agropole de Berkane. Ce village est conçu autour d’un écosystème de partenaires institutionnels et professionnels, et intègre la dimension “Région” dans son opérationnalisation», indique le management de l’ONCA. La conception et le développement de ce dispositif itinérant, de conseil agricole, est issu de la volonté de l’ONCA à mettre en place des canaux diversifiés d’accompagnement des programmes et des actions de conseil agricole auprès des agriculteurs sur l’ensemble du territoire national.

300 participants étaient attendus à Berkane

Ce village consacre également un des principes d’intervention de l’ONCA qui est la proximité avec les acteurs, mais également décline sa mission d’appui conseil. «La mise en œuvre d’un tel dispositif de conseil agricole, pluriel et multi-acteur, est axée sur l’information en termes d’actions entreprises dans le cadre du Plan Maroc Vert au niveau régional et local», précise-t-on du côté du conseil, qui est évidemment sous la tutelle du ministère de l’agriculture. Selon celui-ci, les objectifs sont d’«offrir aux agriculteurs l’occasion de prendre connaissance de plusieurs produits et prestations liés à leurs activités ; aux partenaires institutionnels un espace ambulant quasi permanent afin de promouvoir leurs offres de services et prestations auprès des agriculteurs, de véhiculer des messages de sensibilisation à caractère technique et managérial spécifique à la région pour un développement durable de l’agriculture, et une amélioration conséquente de l’agriculture solidaire, et, in fine, offrir aux agriculteurs un espace de rencontres et d’échanges».

Seront présents à la première étape environ 300 participants, dont plus de 200 agriculteurs des différentes provinces de la région de l’Oriental (Figuig, Bouarfa, Ain Bni-Mathar, Taourirt, Laâyoune, Tafoghalt, Midar, Driouch, Bnisidel et Oujda).