Le transporteur maritime FRS Maroc s’installe à  Casablanca

Le réseau de la société atteint désormais 28 points de vente. Cette expansion intervient à  la veille de l’obtention d’une autorisation pour l’exploitation d’une nouvelle ligne.

Un transporteur maritime qui communique autour de sa stratégie, c’est tellement rare que cela mérite d’être relevé. Jeudi 26 mars, des représentants de la presse nationale ont été conviés à une conférence où FRS Maroc, seule compagnie en activité détenant encore un navire qui bat pavillon marocain, a annoncé l’extension de son réseau avec l’ouverture d’un bureau de commercialisation à Casablanca. Cette ouverture porte à 28 le nombre de points de vente de FRS sur le territoire national.

Profitant de l’événement, Moritz Bruns, directeur général de la société, a surtout tenu à faire part de la stratégie ambitieuse de la compagnie dans le transport maritime entre le Maroc et l’Europe, et qui s’est traduite ces dernières années par une augmentation notable du trafic. Ainsi, en 2014, ce sont 1,6 million de passagers qui ont emprunté les navires de FRS Maroc pour traverser le détroit, contre moins de 400 000 il y a dix ans. Le management fait valoir la qualité de service et les investissements importants initiés depuis la création de la société en 2000. Néanmoins, il faut bien reconnaître que FRS Maroc, à l’instar d’autres compagnies étrangères, a surtout profité du déclin des compagnies nationales qui opéraient sur ces liaisons. Cela a naturellement fait accroître ses performances ainsi que ses ambitions.

D’ailleurs, cette sortie médiatique coïncide avec sa participation à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le ministère en charge du transport et qui concerne l’octroi des autorisations pour l’exploitation de nouvelles lignes maritimes. La société a même été présélectionnée pour l’obtention d’une des autorisations concernées. «Nous sommes actuellement toujours en négociation avec le ministère», nous confie le management. Cela dit, dans le secteur, l’optimisme est de mise quant à la signature par la société, dans les prochaines semaines, de son cahier des charges pour l’exploitation d’une nouvelle ligne. Celle-ci s’ajoutera aux quatre autres déjà desservies par la compagnie, à savoir Tanger-Tarifa, Tanger Med-Algesiras, Algesiras-Sebta et Algésiras-Gibraltar-Tanger Med. «Nous opérons ces liaisons au moyen de cinq navires», souligne Moritz Bruns. L’ajout de la nouvelle ligne devrait améliorer les indicateurs d’activité de FRS Maroc pour atteindre un rythme de croissance du trafic supérieur à 10%. Notons qu’actuellement les navires de la société opèrent 5 800 rotations par an.