Le trafic portuaire baisse de 4 % en onze mois

Le volume des importations a augmenté de 2,1 %, alors que les exportations ont diminué de 12,6 %. La baisse est due au vrac mais le trafic de conteneurs a sensiblement augmenté.

Durant les onze mois de 2008, le trafic portuaire a enregistré 63,3 millions de tonnes contre 66,1 millions pour la même période de 2007, soit une baisse de 4,2%. Par flux, les importations ont enregistré durant cette période une hausse de 2,1%, alors que les exportations ont diminué de 12,6%. La hausse légère des importations est due à l’évolution des trafics des céréales (+3,8%), des engrais (+9,3%), des hydrocarbures (+5,3%) et du trafic dit unitaire (conteneurs et Ro-Ro) qui a connu une hausse de 6,8%.
Quant aux exportations, elles sont marquées par le recul de quatre principaux produits que sont les phosphates (-11,7%), les engrais (-26,2%), l’acide phosphorique (-18,1%) et les hydrocarbures (-30,8%).
Est-ce à dire pour autant que ces contre-performances sont les signes avant-coureurs des effets de la crise internationale ? Ce n’est pas le cas, selon le directeur de l’Agence nationale des ports (ANP), Jamal Benjelloun, qui souligne que «l’activité et le trafic conteneurs et ro-ro directement lié à la consommation et l’équipement est plutôt en hausse». En effet, pour la période étudiée, il a connu une progression de 8% (6,8% à l’import et 9,8% à l’export). Pour les seuls conteneurs, l’augmentation est de 14,2% d’une période à l’autre, à 848 000 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP). En volume, l’activité a atteint 6,4 millions de tonnes, soit une progression de 10,1% par rapport à la même période de 2007.

Le port d’Agadir monte en puissance
L’essentiel de ce trafic passe par le port de Casablanca qui totalise 735 272 conteneurs EVP (+ 13%) et Agadir avec 95 563 conteneurs EVP (+ 50%). La progression remarquable du trafic conteneurs au port d’Agadir s’explique par l’augmentation du flux des primeurs et des agrumes ainsi que par celui des conserves de poisson transportées par conteneurs, mais aussi par l’amélioration des dessertes conteneurs à partir de ce port.
Cependant, pour le seul mois de novembre 2008, on remarque un tassement du trafic conteneurs au port de Casablanca : – 1,9% en nombre EVP et -1,7% en volume. Si cette tendance se poursuit en décembre 2008, il sera intéressant de prêter attention à l’évolution du premier trimestre 2009 pour voir si la crise commence à toucher le pays.
Enfin, il faut signaler que le transport international routier (Tir) a connu une hausse de 4,8% par rapport à la même période de 2007, soit un volume de 4,3 millions de tonnes contre 4,1 millions. Le trafic passagers, y compris les croisières, porte sur 3,6 millions de personnes, en progression de 3,3% par rapport à la même période de 2007.