Le projet Wessal Casablanca-port prend forme

Le coup d’envoi des travaux du chantier naval, du port de pêche et du terminal de croisière a été donné par le Souverain. Il s’agit de chantiers stratégiques visant le réaménagement de la composante portuaire avant l’entame de la réalisation des autres composantes du méga-projet.

Quelques mois à peine après son annonce, le projet Wessal Casablanca-port commence à se concrétiser. Le 13 mars courant, le Souverain a en effet donné le coup d’envoi des travaux de trois projets stratégiques. Il s’agit du nouveau port de pêche, du nouveau chantier naval et du terminal de croisière. Ces trois projets constituent la première étape du méga-projet dont l’objectif est de doter la capitale économique du Royaume d’un nouveau pôle touristique et urbain d’envergure continentale, voire internationale. La priorité est donnée à ces trois composantes en raison de leur importance dans le réaménagement de toute la zone portuaire qui constitue un préalable à l’entame des travaux des autres composantes du site. Le nouveau port de pêche, qui nécessite un investissement de 450 MDH, améliorera la sécurité et les conditions de travail des pêcheurs. Il permettra aussi d’offrir de meilleures conditions de commercialisation et de valorisation des produits de la mer, une meilleure organisation de la pêche artisanale et le développement d’activités connexes à la pêche. Ce site pourra accueillir jusqu’à 160 barques de pêche artisanale, 120 chalutiers de pêche hauturière et 70 bateaux de sardines.

Le quai de croisière pourra accueillir 450 000 voyageurs

Pour ce qui est du nouveau chantier naval, les travaux devraient en principe se dérouler en deux phases. La première concernera la construction d’une cale sèche d’une capacité de 22 unités/an et l’aménagement des quais de réparation. Dans une seconde phase, sera construit un élévateur de bateaux d’au moins 5000 tonnes pouvant traiter simultanément 6 navires. Le chantier comprend par ailleurs la mise en place d’un portique à sangles de 450 tonnes, l’aménagement d’un terre-plein de 21 hectares, la construction d’ateliers et l’extension de la digue secondaire de la jetée Moulay Slimane. Le troisième projet concerne la construction d’un terminal de croisière, une infrastructure stratégique de la composante touristique du projet Wessal. Dans le détail, ce terminal, conçu pour accompagner les autres chantiers touristiques prévus, sera adossé à la jetée de Moulay Youssef, à la hauteur de l’ancien poste pétrolier. Il pourra accueillir des navires allant jusqu’à 350 m de longueur et 45 m de largeur, avec une profondeur de 9 mètres. De même, il est prévu d’aménager deux quais de débarquement d’une longueur totale d’environ 650 m avec une capacité annuelle d’accueil d’au moins de 450000 croisiéristes.