Le premier quai à  conteneurs de Tanger-Med concédé au groupement Maersk-Akwa

Il offrira des prestations 40% moins cher que le port de Casablanca

Le groupement prévoit d’employer 1 000 personnes et d’investir 150 millions d’euros (1,7 milliard de DH) sur le site.

A l’instar de la concession de la gestion de la zone franche à la société Jebel Ali Free Zone International (JAFZI), celle du premier quai à conteneurs de Tanger-Med au groupement Maersk-Akwa garantit, selon Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et des Transports, la crédibilité et le succès du projet. Le ministre s’exprimait ainsi lors de la conférence organisée jeudi 25 novembre à Casablanca. En effet, le groupe A.P. Moller-Maersk est un des leaders mondiaux de la gestion des quais à conteneurs, via sa filiale APM Terminals, et de leur transport à travers sa filiale Maersk Sealand. Le groupe est reconnu, dans la gestion des conteneurs, grâce aux succès de ses divers ports de transbordement.

TMSA recevra plus d’un milliard de DH au titre des redevances
L’avantage du partenariat avec APM Terminals est que ce premier quai à conteneurs du port Tanger-Med sera intégré immédiatement à l’architecture portuaire du groupe qui gère aujourd’hui plus de 35 terminaux à conteneurs à travers le monde aussi bien aux USA, en Chine, en Espagne qu’au Moyen-orient.
Ce terminal à conteneurs profitera du trafic engendré par Maersk Sealand dont le parc de navires à conteneurs compte près de 250 unités.
Devant la presse, M. Ghellab a également insisté sur les aspects positifs de Tanger-Med pour l’ensemble du Maroc et particulièrement pour la région du Nord. Dans le même sens, Said El Hadi, président du directoire de TMSA, société qui gère le projet, a expliqué que le port à conteneurs aura un effet bénéfique sur les frais d’approche des exportateurs marocains vers l’Europe. En effet, les entreprises locales auront la possibilité de profiter de l’ouverture de nouvelles lignes maritimes, moins onéreuses eu égard à l’importance des volumes qui seront transportés. De plus, le futur port à conteneurs de Tanger-Med ambitionne d’offrir des services facturés 40 % moins cher que ceux du terminal à conteneurs actuel de Casablanca. Le groupement s’engage, au niveau sécurité, à offrir un service conforme aux normes internationales ISPS.
Dans le contrat de concession, il est prévu que le groupement concessionnaire investisse 150 millions d’euros (1,7 milliard de DH) au niveau des superstructures ainsi que dans les équipements techniques réservés à la manutention des conteneurs. A côté de cela, le groupement versera à TMSA des redevances mensuelles dont le montant global actualisé sur la période de concession (30 ans) dépasse 100 millions d’euros (1,1 milliard de DH).
Pour l’exploitation du terminal, le groupement adjudicataire créera une société de droit marocain dans la zone franche de Tanger-Med avec un capital qui sera détenu à hauteur de 90 % par APM Terminals et 10 % par le holding Akwa, qui s’est engagé dans une politique de diversification vers les métiers novateurs à haute valeur ajoutée. Cette industrie portuaire est une grande utilisatrice de main-d’œuvre et la future société emploiera à terme 1 000 personnes.