Le nombre de voyageurs par train a plus que doublé en dix ans

En 2014, l’ONCF a transporté 39,5 millions de personnes, ce qui a généré un chiffre d’affaires de 1,45 milliard de DH. Le taux de ponctualité est de 78%. Les investissements ont dépassé 6 milliards de DH.

«L’ONCF a démontré, une fois de plus, sa capacité à obtenir des résultats positifs et à contribuer de façon significative à la mobilité des personnes et des biens, ainsi qu’au développement du tissu économique national», s’est félicité Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF, lors d’une conférence de presse tenue le 1er juillet à Rabat. Cette rencontre a été essentiellement consacrée à la présentation des résultats de l’année 2014, à l’état d’avancement des grands projets d’infrastructure, ainsi qu’au plan spécial Eté 2015.

En dépit des nombreux retards de trains enregistrés au cours de ces derniers mois et de la dégradation observée au niveau des conditions de voyages, le DG de l’ONCF estime le taux de ponctualité à 78% et le taux de satisfaction-clients à 75% (d’après le dernier sondage en date effectué par un cabinet externe). Il y a encore des efforts à faire à ce niveau.

Selon les chiffres communiqués, le nombre de voyageurs a atteint 39,5 millions en 2014, en progression de 4% par rapport à l’année précédente, ce qui a généré un chiffre d’affaires de 1,45 milliard de DH. Pour comparaison, le nombre de voyageurs s’élevait à environ 18 millions en 2004.

35 millions de tonnes de marchandises transportées

Concernant le transport fret et logistique, le volume de marchandises acheminées a atteint 34,6 millions de tonnes en 2014, soit un chiffre d’affaires de 2,17 milliards de DH. Il en résulte que les agrégats financiers et de gestion ont dépassé les objectifs fixés dans le cadre du budget. C’est ainsi qu’au titre de l’année 2014, l’ONCF a enregistré un chiffre d’affaires de 3,6 milliards de DH (+1%  par rapport au budget), une valeur ajoutée de 2,7 milliards (+1,3%), un excédent brut d’exploitation de 1,6 milliard (+4%) et une capacité d’autofinancement d’environ 1,1 milliard (+7%).

Cette embellie autorise l’office à être plus entreprenant en matière d’investissement au titre du programme 2010-2015. Le budget engagé en 2014 a ainsi dépassé 6 milliards de DH. M. Khlie a annoncé que le taux d’avancement de la ligne à grande vitesse est de 70%. Le triplement de la ligne Casa-Kénitra est réalisé à 68%, le doublement de la ligne Casa-Marrakech à 45% et la mise à niveau de la ligne Fès-Oujda à 46%. Parallèlement, l’office continue de travailler sur le renforcement des installations de sécurité, les nouvelles gares et la modernisation du matériel roulant…