Le Maroc grelotte : 4 degrés de moins que la moyenne des 30 dernières années

Le phénomène est expliqué par l’arrivée d’une masse d’air polaire dans la région.
Les températures les plus basses ont été enregistrées jeudi 27 novembre.

Le Maroc grelotte, depuis quelques jours, le froid s’est installé sur la quasi-totalité du pays et les températures sont beaucoup plus basses que d’habitude, 4° de moins que la moyenne des 30 dernières années. Le phénomène s’explique par l’arrivée d’une masse d’air froid polaire qui, après avoir traversé l’Europe occidentale, est entrée dans notre région dans la nuit du vendredi 28 à samedi 29 novembre. Heureusement, cette vague avait traversé l’Atlantique, ce qui «lui avait fait perdre une partie de sa rigueur par le phénomène d’humidification», explique Mohamed Belhouchi, en charge de la communication à la direction de la météorologie nationale.

La neige a intéressé les reliefs de plus de 1 200 m
En fait, c’est le jeudi 27 novembre, jour qui a précédé l’arrivée de cette perturbation, qu’ont été observées les températures les plus basses car les vagues de froid humide (celles qui donnent des pluies) sont toujours devancées par des vents secs et plus froids que les vagues qui leur succèdent. C’est ainsi que, durant cette nuit-là (jeudi 27 novembre), il a fait à Casablanca entre 8° (température minimale) et 14° (température maximale), alors que la moyenne durant cette période est respectivement de 11 et 15°.
Ces températures inférieures à la moyenne calculée sur 30 ans, ne doivent pas être considérées comme exceptionnelles, mais seulement inhabituelles. Cette situation se vérifie un peu partout sur le pays. Ainsi, dans la nuit du jeudi 27 novembre, on a enregistré entre 2° (la nuit) et 13° le jour à Bouârfa. A Marrakech, le thermomètre affichait entre 3 et 13°, 5 et 10 à Fès, 5 et 11 à Al Hoceima et 2 et 13 à Oujda.
Les moyennes des minimales et des maximales sur 30 ans (seules grandeurs disponibles pour le moment) montrent qu’en pareille période, il fait sous abri, sur le littoral, entre 18 et 22°. A l’intérieur du pays, comme à Taza et Errachidia, la moyenne s’établit à 15°, et à 22° pour le sud comme à Sidi Ifni.
Quant à la neige – il y a eu des chutes inhabituelles que la météo ne peut quantifier-, elle a intéressé les reliefs de plus de 1 200 mètres et enregistré des épaisseurs maximales de 50 cm. Ces chutes de neige devraient commencer à intéresser les hauts plateaux (800 m d’altitude) au milieu de la première semaine de décembre.