Le marché des ordinateurs marque une baisse de 3,5% au premier semestre

Un deuxième trimestre plus animé a permis de ralentir la chute. Les tablettes maintiennent le cap avec une hausse de 3,3% grâce notamment à l’augmentation fulgurante des ventes de modèles détachables.

Après avoir accusé une baisse de 20% au premier trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, les ventes d’ordinateurs (desktops, laptops et stations de travail) semblent mieux se porter. D’après les chiffres du cabinet d’études IDC, elles ont augmenté de 31% au second trimestre de l’année en comparaison avec le même trimestre de 2015. Cette progression a permis de contenir le repli à 3,5% sur tout le premier semestre, à 130 500 unités. «Vu la taille relativement étroite du marché des ordinateurs, il suffit d’un appel d’offres étatique pour changer la donne», précise Mohamed Zizi, DG d’IDC pour la région Afrique francophone et Afrique du Nord.

Le marché est estimé à 76,75 millions de dollars au premier semestre 2016. Les PC portables représentent la plus importante proportion avec 52% des unités vendues et la même proportion en valeur. Les PC de bureaux viennent en seconde position avec 45% et 41% des ventes. Enfin, les stations de travail (PC haut de gamme dotés d’une capacité graphique importante) représentent 2% de volume des ventes et 7% de la valeur. A noter que 61% des modèles vendus sont de type «entreprise», mais ils sont aussi utilisés par «les particuliers», remarque Mohamed Zizi.

Les ventes de tablettes détachables multipliées par dix

Côté tablettes, 226 000 unités ont été commercialisées au premier semestre. A fin juin, la demande s’est appréciée de 3,3% alors qu’elle avait fondu de 7% au premier trimestre. «Globalement, les distributeurs constituent un stock avant l’été qui s’avère être la période de pic des achats. L’objectif est d’écouler le maximum de tablettes pendant les mois de juin, juillet et août. C’est la raison pour laquelle la tendance à fin juin 2016 est inversée par rapport à celle du premier trimestre», explique le DG d’IDC.

En termes de chiffre d’affaires, la valeur du marché des tablettes est estimée au premier semestre 2016 à 47 millions de dollars. Les tablettes standard représentent encore 95% des unités vendues. Ce chiffre est stable en comparaison à 2015. Cela dit, la croissance provient principalement des tablettes convertibles dites détachables dont les ventes ont été multipliées par 10. «A titre de comparaison, 870 tablettes détachables ont été écoulées au Maroc au premier semestre 2015. Le chiffre s’élève à 11 000 au premier semestre 2016. Il y a un intérêt croissant des entreprises pour ce type de produits notamment chez les commerciaux et les postes itinérants», analyse M. Zizi.

Globalement, les entreprises s’orientent de plus en plus vers des tablettes détachables et des smartphones. «Des constructeurs tels que HP et Huawei lanceront très bientôt des modèles de smartphones avec clavier sous Windows 10. La technologie n’est pas encore mature. Mais la puissance du téléphone portable sur un processeur Dual Core répond tout à fait aux besoins des entreprises», déclare-t-il. Disponibles dans quelques mois au Maroc, ces appareils détrôneront petit à petit les ordinateurs.