Le groupe koweitien Taamer injecte 37.7 MDH dans deux filiales marocaines

Cet apport est destiné à  renforcer les fonds propres de Boulevard Hôtel Company et Pearl Real Estate. Le chantier de la cité résidentielle « Fawaz Al Badr » sera ouvert en 2013.

Quelques semaines après avoir signé un compromis de vente avec la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) pour l’acquisition d’un terrain de 3,5 hectares en pleine baie de Tanger, le koweitien Taameer renfloue les caisses de ses filiales marocaines pour les mettre en ordre de marche. Ce groupe spécialisé dans l’hôtellerie et l’immobilier, dont la présence au Maroc remonte à 2009, vient d’injecter quelque 37,7 MDH dans ses deux filiales, Boulevard Hotel Company (BHC) et Pearl Real Estate (PRE).

Sur cette enveloppe, 25 MDH ont bénéficié à BHC, structure détentrice du Ramada Fès, ex-Crown Palace Fès acquis par le groupe en 2009 et arborant depuis 2010 l’enseigne Ramada avec lequel le groupe Taameer dispose d’un accord de franchise. Ce qui porte le capital de la filiale à 33 MDH.

Quant aux 12,7 MDH restants, ils constituent le premier jalon de financement nécessaire pour le lancement effectif du projet de la baie de Tanger, notamment sa composante immobilière prise en charge par PRE. Disposant désormais d’un capital de 13 MDH, en attendant de futures recapitalisations, cette structure devra lancer dès 2013 la construction d’une cité résidentielle «Fawaz Al Badr». La partie touristique de ce projet, d’un coût total de 451 MDH et dont le parachèvement est prévu vers fin 2015, sera exécutée par l’autre filiale marocaine du groupe Taameer, à savoir Pearl One dont le siège social vient d’être transféré de Fès à Tanger. Pour l’instant, le capital de cette structure demeure à 10 MDH, mais sera amené à évoluer très rapidement pour le besoin du lancement du chantier d’un hôtel d’une capacité de 195 chambres de catégorie 3* d’un coût estimé à 200 MDH.

Par ailleurs, les deux structures de gestion et de pilotage de projets de Taameer, Ramthree SA et Taameer hotel management company and consultancy (THMC), devraient être recapitalisées en 2013 vu les pertes de démarrage qui ont englouti leurs capitaux propres respectifs. 

Enfin, il est à rappeler qu’outre ses unités actuelles et son projet en cours de Tanger, le groupe Taameer ambitionne d’ouvrir sous l’enseigne Ramada une dizaine d’hôtels dans les grandes villes du Royaume dont Marrakech, Rabat et Agadir.