Le groupe italien de luxe Prada recapitalise sa filiale marocaine

Il y injecte de nouveau 27 MDH pour faire face aux pertes de démarrage de l’activité. La société a investi 100 MDH en trois ans et compte trois points de vente.

Trois mois après avoir décidé la non-dissolution de Prada Maroc malgré la perte de plus des trois quarts du capital social, l’associé unique, le groupe italien de luxe Prada SpA, procède au renflouement de sa filiale marocaine en y injectant de nouveau 27 MDH. En effet, le capital de Prada Maroc a été porté à 95 MDH à l’issue de sa troisième recapitalisation en moins de trois ans d’existence. Il faut dire que les pertes de démarrage colossales (-37 MDH à fin 2013 déjà) ont sérieusement plombé le bilan de la société.

Un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros dans le monde

Avec un investissement cumulé de plus de 100 MDH en trois ans et un chiffre d’affaires qui ne suffit pas encore à couvrir des frais d’exploitation considérables, la filiale marocaine du groupe Prada s’est rapidement retrouvée avec un haut de bilan sérieusement déséquilibré. Car avant même que les deux points de vente implantés au Moroco Mall (un pour femmes dans un magasin dédié et un autre pour hommes dans l’enceinte de Galerie Lafayette) ne puissent atteindre l’équilibre prévu en 2015, l’enseigne a décidé, dès 2014, de planter son étendard à Marrakech avec une inauguration au sein du joyau de l’hôtellerie de la ville ocre (La Mamounia). Grâce à une croissance louable des ventes en 2014 tirées aussi bien des magasins du Moroco Mall que des ventes de lunettes de marque Prada à certains grands distributeurs au Maroc comme KTLC (qui détient par ailleurs la carte Swatch), le chiffre d’affaires attendu au titre de l’exercice écoulé devrait dépasser la barre des 50 MDH pour approcher l’équilibre opérationnel.

Rappelons que le groupe italien Prada, créé à Milan en 1913 par Mario Prada, n’a connu le chemin du succès qu’à partir des années 1970 quand la petite-fille du créateur de la marque, Miuccia Prada révolutionna les produits Prada, en lançant le nylon et en ajoutant le prêt-à-porter à ses collections. Elle introduira par la suite le célèbre label Miu Miu, la collection masculine et la ligne Prada Sport. Avec un chiffre d’affaires 2013 qui dépasse les 3,5 milliards d’euros (près de 40 milliards de DH) et un résultat d’exploitation proche de 1 milliard d’euros (11 milliards de DH), Prada se positionne parmi les enseignes de luxe les plus rentables au monde.