Le Groupe banques populaires du Maroc et le français Natixis dénouent leurs partenariats capitalistiques

La BCP a racheté les participations du groupe français dans Mediafinance, Al Wassit, Chaabi Leasing
et Chaabi LLD.
Le montant total des différentes opérations approche les 100 MDH.

Le Groupe banques populaires et le français Natixis banques populaires dénouent leurs partenariats capitalistiques. Le groupe coopératif marocain a ainsi racheté l’ensemble des intérêts de son ex-partenaire hexagonal dans le capital de ses filiales spécialisées marocaines.
Ce dernier, qui est l’une des banques françaises ayant le plus pâti de la crise financière déclenchée en 2008, a cédé à la BCP ses participations minoritaires dans des filiales de celles-ci spécialisées dans les métiers d’intermédiation en valeur du trésor, brookerage en Bourse, location longue durée et leasing. Outre les 25,5% du capital Mediafinance et les 6,98% d’Al Wassit détenus jusqu’alors directement par Natixis, les 10% du capital de Chaabi Leasing et les 15% de Chaabi LLD contrôlés par sa filiale Natixis Lease ont également fait partie du lot.
Ce quadruple désengagement permet au groupe français de récupérer un peu moins de 100 MDH et, surtout, de se défaire de participations minoritaires qui ne représentaient plus d’intérêt stratégique depuis quelques années et plus particulièrement la fusion en 2006 de Natexis/IXIS et celle en cours entre les organes centraux des groupes français Banques populaires et Caisse d’épargne.

Le Groupe banques populaires renforce le contrôle de ses filiales
Quant au groupe présidé par Mohamed Benchaaboune, il renforce son contrôle de filiales faisant partie de son périmètre de consolidation, ce qui est d’autant plus opportun que trois d’entre elles présentent une profitabilité honorable et contribuent positivement au résultat net consolidé (seule Chaabi LLD est toujours déficitaire depuis sa création en 2004). Outre cet aspect comptable, la sortie de l’actionnaire français donne une marge de manœuvre plus large à l’actionnaire marocain de référence à l’aube d’opérations stratégiques de rapprochement avec de nouveaux partenaires.
C’est le cas de Chaabi Leasing qui est en cours de fusion avec Maroc Leasing (filiale de la CDG) ou encore d’Al Wassit qui devrait, selon les observateurs, rejoindre, au même titre qu’Al Istitmar Chaabi, le groupe Upline devenu, depuis 2008, le nouveau bras armé du groupe coopératif dans les métiers de banque d’affaires. D’ailleurs, en marge de ces désengagements, le GPB a renforcé les fonds propres d’Al Wassit et de Mediafinance.
D’une part, le capital de la société de Bourse a été renfloué de près de 16 MDH (le nouveau capital est de 29,4 MDH) dont 13,96 MDH par compensation du compte courant de son actionnaire de référence. D’autre part, par une conversion similaire de dette en capital, le capital de Mediafinance a, lui, été hissé de 110,4 MDH à 206,4 MDH.