Le français Econocom s’installe au Maroc

La filiale marocaine a choisi des locaux au Technopolis de Rabat.
Elle comptera une centaine de salariés avant fin 2010.

Le marché marocain de l’infogérance attire de plus en plus d’opérateurs étrangers. Le dernier à s’y être installé est le français Econocom, qui a choisi leTechnopolis de Rabat pour ériger sa plateforme marocaine. Ayant démarré avec un capital de 450 000 DH, Econocom Maroc devrait employer, avant fin 2010, une centaine de personnes. Un tel déploiement lui permettra de s’attaquer à deux marchés concomitamment. D’abord, en tant que sous-traitant de la branche « Managed Services» (services d’infogérance) de sa maison mère et ce, pour les clients de celle-ci, notamment français. Elle s’appuiera pour cela sur une structure low-cost à même d’opérer de l’infogérance en off-shore dite à distance.

Une centaine de personnes à recruter d’ici fin 2010
Ensuite, cette première filiale hors Europe du groupe Econocom ambitionne de s’attaquer au marché domestique, notamment les grands comptes, de plus en plus sensibles aux vertus de l’externalisation. Il faut dire que l’infogérance permet aux sociétés de se focaliser sur leur métier et de confier la gestion totale ou partielle de leurs systèmes d’information et des tracas en découlant.
L’externalisation peut notamment consister en la supervision, la gestion et maintenance, voire l’hébergement d’infrastructures informatiques et télécoms pour le compte de tiers à des professionnels qui peuvent mutualiser des ressources et des spécialistes coûtant de plus en plus cher et difficiles à gérer (turn-over important).
Sur le marché local naissant de l’infogérance, Econocom Maroc aura à en découdre, outre EDS Maroc, avec des opérateurs maroco-marocains qui tentent, depuis quelques années, de structurer une offre professionnelle, tels Nexco Maroc et Brams Technologies.
L’entreprise française qui est présente dans 8 pays européens (Allemagne, Belgique,Luxembourg, Italie, Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et France) revendique, à fin 2007, un chiffre d’affaires consolidé de 700 millions d’euros (près de 8 milliards de DH) pour 2 300 collaborateurs.