Le fonds Massinissa met la main sur le leader national de la pièce de rechange

Avec l’acquisition de 100% du capital de Maghreb Accessoires, le fonds géré par Almamed boucle sa cinquième opération. Il envisage de doubler le chiffre d’affaires de sa nouvelle filiale dans un horizon de cinq ans.

Près de sept ans après sa création, le fonds d’investissement Massinissa que gère la société de gestion Almamed, vient de finaliser une nouvelle prise de participation. Ce véhicule doté d’un capital de 550 MDH a récemment mis la main sur Maghreb Accessoires. Il signe ainsi sa cinquième opération (et deuxième sous l’ère de Khalid Oudghiri, ancien PDG du groupe Attijariwafa bank qui a pris la présidence d’Almamed en fin 2012).

Conformément à sa politique d’acquisition de PME à titre majoritaire, la transaction a porté sur la totalité du capital de ce leader marocain d’importation et de distribution de pièces de rechange automobile dont le siège social est basé à Berrechid et qui dispose d’un large réseau d’entrepôts et de sites logistiques répartis sur les principales villes du Royaume. Le nouveau maître des lieux envisage de doubler le chiffre d’affaires de sa nouvelle filiale en le hissant à près de 500 MDH sur un horizon de cinq ans. Outre le renforcement des actions marketing et de formation à l’endroit des revendeurs et des réseaux de réparation de véhicules, Almamed compte sur le resserrement progressif du dispositif réglementaire et douanier contre le phénomène d’importation de pièces contrefaites et écoulées dans le circuit informel (un marché parallèle estimé à près de 2 milliards de dirhams). Il faut dire que déjà en 2014, la Loi de finances avait prévu pour la première fois l’application par la Douane de lourdes amendes contre les importateurs de ces produits qui donnent de l’urticaire tant à l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica) qu’au Comité national pour la propriété industrielle et l’anti-contrefaçon (COMPIAC).

Le fonds est présent dans la fabrication de batteries et l’emballage

Avec l’acquisition de Maghreb Accessoires, Massinissa compte désormais un portefeuille de cinq sociétés toutes contrôlées à 100%. Outre le dernier venu, on en dénombre Almabat (fabrication de batteries pour automobile) qui n’est autre que l’ancienne division batteries de Nexans Maroc, Almaplast (production de films plastiques pour les secteurs agricole et industriel) et Almapack et Le Carton (ex-filiale du groupe Holmarcom jusqu’en 2013) qui opèrent toutes les deux dans l’emballage souple.

Rappelons que Massinissa compte un tour de table assez prestigieux composé aussi bien d’actionnaires européens de premier plan tels la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD), les assureurs français MACSF, MACIF et Monceau Assurances que d’institutionnels marocains de référence comme la MAMDA/MCMA.