Le fonds d’investissement PMEF III entre dans le capital du fabricant des jus valencia

L’opération a donné lieu à  une augmentation de capital de 45 MDH. Les fonds permettront à  l’industriel de poursuivre son programme d’investissement sur son site principal situé à  Meknès.

Trois ans après sa création, Agro Juice Processing (AJP), connue pour sa marque phare de jus de fruits Valencia, accueille dans son tour de table un fonds d’investissement. En effet, les actionnaires fondateurs, en l’occurrence les membres de la famille Belkora, se sont associés à Maghreb Private Equity Fund III (MPEF III), un véhicule au capital cible de 150 millions d’euros (1,65 milliard de DH) que gère Maroc Invest et qui intervient sur l’ensemble du Maghreb.   

Matérialisée par une transaction de capital-développement, l’opération a donné lieu à une augmentation de capital réservée à hauteur de 45 MDH à MPEF III en contrepartie d’une prise de participation minoritaire dans le capital d’AJP. Les fonds levés permettront à celle-ci de renforcer ses fonds propres et de poursuivre son programme ambitieux d’investissement sur son site principal situé à Meknès. Il faut dire que pour prendre rapidement une sérieuse position de challenger, juste derrière les deux leaders Coca Cola (à travers sa marque Miami) et Maroc Food Processing (marque Al Boustane), AJP a dû fournir un effort d’investissement et de marketing intense (plus de 100 MDH investis en moins de trois ans) et faire preuve d’un grand sens de l’innovation. Avec plusieurs formats introduits au marché en deux ans (1L, 200 ml et 250 ml) et une gamme parmi les plus riches (plus de 25 références), AJP compte maintenir le rythme de lancement de nouveaux produits et accélérer son développement.

Le marché du jus croît de 10 à 20% par an

Rappelons que le marché du jus de fruits et boissons fruités au Maroc est estimé à 200 millions de litres, dont 50 millions produits par l’industrie, ce qui dénote d’une consommation assez faible par rapport aux autres pays maghrébins. La consommation au Maroc est de moins de 5 litres par an, par habitant, contre plus de 10 litres en Algérie, 8 en Tunisie et plus de 30 litres en Libye. Mais la progression de ce marché est très vigoureuse avec une croissance annuelle oscillant entre 10 et 20% depuis quelques années en étant tirée principalement par le nectar et les boissons fruitées dont la teneur réelle en jus de fruit est inférieure à 20% mais également par les formats hors foyer (entre 200 ml et 300 ml) qui se développent de plus en plus dans le sillage du changement des habitudes de consommation.

Quant à MPEF III, il est à préciser que son capital compte plusieurs grandes institutions multilatérales telles la BERD, la BAD, l’Agence de développement néerlandaise, la SFI, le français CDC, l’Agence de développement allemande, Proparco et Averroès Finance. Au Maroc, MPEFIII a déjà investi dans deux sociétés, à savoir le laboratoire pharmaceutique Polymedic et le transporteur maroco-espagnol SJL.