Le Fonds de garantie des prêts pour personnes à  revenus irréguliers décolle enfin

En trois mois, le nombre de dossiers agréés par les banques est passé de 900 à 2 363.

Le Fogarim (Fonds de garantie des prêts immobiliers pour les personnes à revenus irréguliers) décolle enfin. Selon le ministère de l’Habitat, le nombre des crédits agréés au 6 décembre a atteint 2 363, totalisant ainsi 237 millions de DH. Ceci alors qu’il y a à peine trois mois, soit deux ans après le lancement de l’opération, leur nombre ne dépassait guère les 900.

Seules trois banques se sont impliquées.
De l’avis des intervenants, cette accélération tient au fait que les procédures sont actuellement bien huilées. Une liaison online a été mise en place entre la CCG (Caisse centrale de garantie), gérant de ce fonds, et les banques pour accélérer le traitement des dossiers. Le délai de réponse est actuellement limité à 48 heures.
De même la formule initiale a été revue et corrigée, ce qui explique l’engouement que rencontre actuellement ce fonds. Ainsi, en plus de la campagne de communication, initiée par le groupe Addoha, le CIH et la BMCE, le taux d’intérêt a été ramené de 8,5 % à 7,5 % et le montant maximal de la traite est passé de 1000 à 1500 DH. Ce qui a permis aux bénéficiaires de contracter un crédit couvrant la totalité du prix d’acquisition du logement, contrairement à la première mouture qui les obligeait à réaliser un apport personnel de 80 000 DH.

Plusieurs promoteurs se sont inscrits dans cette opération. En plus des pionniers, Addoha, dont l’offre est concentrée sur Casablanca et qui a déjà à son actif 700 dossiers, on retrouve, entre autres, les groupes Jamaï, Laâlaj, Sekkat et Guédira, installés dans différentes villes du pays. Ceci en plus de l’offre de certains ERAC.
La seule note négative qui entache encore l’opération demeure le peu d’empressement que lui témoignent les banques. Ainsi, et à l’exception de la BCP, du CIH et du Crédit Agricole, les autres banques ne s’y sont pas encore inscrites en dépit de la garantie de la CCG qui intervient à hauteur de 70 % du prêt.