Le complexe solaire Noor-Ouarzazate permettra au Maroc de jouer un rôle important sur le plan énergétique

Le complexe solaire Noor-Ouarzazate permettra au Maroc de jouer un rôle important sur le plan énergétique, a affirmé jeudi M. Mohamed Fettouhi, enseignant chercheur à l’Université Mohammed V de Rabat.

Le Maroc, qui a recours aux importations pour couvrir ses besoins énergétiques, passera, grâce à ce projet, « de la dépendance à l’indépendance énergétique » et pourra « exporter cette énergie propre vers d’autres pays », a expliqué l’universitaire dans une déclaration à la MAP à l’occasion de la cérémonie de mise en service de la 1-ère centrale du complexe solaire « Noor-Ouarzazate », baptisée « Noor I », et le lancement officiel des travaux de réalisation de la 2-ème et 3-ème centrales de ce mégaprojet (Noor II et Noor III).

L’exportation de l’énergie permettra au Maroc de renforcer les réserves de devise et de promouvoir le modèle marocain basé sur l’économie verte et qui tient compte des dimensions de pérennité et de développement durable, a-t-il relevé.

Ce modèle énergétique prouve que des pays comme le Maroc sont capables de disposer d’un modèle économique alternatif à même de concrétiser le développement sans porter atteinte à l’environnement et de promouvoir l’expérience énergétique marocaine, a ajouté M. Fettouhi.

Ce projet, a-t-il souligné, représente l’un des plus importants modèles énergétiques qui contribuent à l’allègement de l’impact des changements climatiques, notamment les émissions de gaz à effet de serre, notant que la conférence mondiale sur le climat (COP 22), prévue en novembre prochain à Marrakech constituera une vitrine pour mettre en avant ce projet qui fait partie « des modèles énergétiques réussis dans le monde ».

Pour le chercheur, ce complexe traduit l’engagement du Maroc à contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre à travers son orientation vers les énergies renouvelables, notamment les énergies hydroélectriques et solaires, expliquant que la mise en service de ce projet marque le point de départ de la mise en oeuvre des dispositions de la COP 21.

M. Fettouhi, également président du Club marocain pour l’environnement et le développement (CMED), a, par ailleurs, relevé que ce projet énergétique, qui assoit les bases du développement local à travers le raccordement des zones rurales au réseau énergétique, aura des répercussions positives sur le renforcement de la scolarisation et l’amélioration de la qualité de vie de la population locale.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, jeudi à la Commune Ghessate (Province de Ouarzazate), la cérémonie de mise en service de la première centrale du complexe solaire « Noor-Ouarzazate », baptisée « Noor I », et procédé au lancement officiel des travaux de réalisation de la deuxième et troisième centrale de ce mégaprojet (Noor II et Noor III).

Etendu sur plus de 3.000 hectares, le complexe solaire « Noor Ouarzazate » est constitué de quatre centrales solaires multi-technologiques, développées dans le respect total des normes internationales, tant au niveau technologique qu’environnemental, et associées à une plateforme de recherche et développement qui s’étend sur plus de 150 hectares.