L’ANP durcit le contrôle des marchandises au port de Casablanca

Le comité local de sûreté du port de Casablanca a entrepris plusieurs mesures en vue d’organiser et de fluidifier le passage des marchandises, selon l’Agence nationale des Ports (ANP).

Il s’agit du :

– Renforcement du travail continu 24/24H.
– L’optimisation de l’organisation des flux et des files d’attente des camions à l’intérieur du port.
– L’assistance technique continue au niveau des scanners pour éviter toute interruption ou retard lors du passage aux scanners.
– L’affectation supplémentaire de moyens humains pour une gestion optimale des flux et la sensibilisation de toutes les parties prenantes sur la nécessité de respecter les dispositions entreprises.

« Ces mesures restent bien évidement accompagnées par d’autres projets engagés par l’ANP qui s’inscrivent dans l’objectif de simplification et d’amélioration continue de la qualité de service rendu aux usagers du port », précise l’agence dans un communiqué.

En outre, l’ANP ajoute que « les travaux de mise en place d’un 5e scanner à double foyer sont en cours de réalisation ». Elle invite « les usagers du port à collaborer et à programmer leurs opérations d’entrées/sorties des marchandises au port durant les différentes plages horaires de la journée (24/24h). »

Le comité local de sûreté du port de Casablanca est constitué de l’ANP, l’Administration des impôts indirects (ADII), la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), la Gendarmerie Royale, la Protection Civile et du District du Port.

(Avec MAP)