La vente de produits frais en ligne monte en puissance

Des sites spécialisés proposent fruits, légumes, poissons et divers produits frais. Pour recruter les clients, ils alignent leurs prix sur ceux des vendeurs ambulants. Les catégories socioprofessionnelles A et B+, principalement à Casablanca, sont le cœur de cible.

Fini la corvée des courses le week-end ! Au Maroc, il est désormais possible de faire ses achats de produits frais en «un clic» et de se faire livrer la marchandise. Des entrepreneurs ont compris les besoins des consommateurs, particulièrement les jeunes, et se sont engagés dans cette activité. Ainsi de «Khedar Fdar» qui a créé une page facebook il y a dix mois. Cette entreprise propose deux types de paniers à 100 DH chacun : l’un constitué de 25 kg de légumes en 13 variétés, selon la saison, l’autre composé de 8 kg de fruits en fonction de la disponibilité. Avantage supplémentaire en plus du prix, la livraison est gratuite sur Casablanca et sa région. «L’idée m’est venue de mon expérience personnelle. Pour acheter des produits de qualité à un bon prix, je devais me rendre au marché. Chose qui était difficile vu mes contraintes personnelles», explique le fondateur de Khedar Fdar. Et d’ajouter: «J’avais pour objectif d’offrir des produits avec un très bon rapport qualité/prix. Or, j’ai constaté que les produits frais passent par un circuit long de cinq intermédiaires». Pour raccourcir le circuit et réduire le prix, il a donc été décidé de s’approvisionner directement auprès des agriculteurs en achetant la récolte avant même la moisson. «Nous livrons en moyenne 350 commandes par jour, uniquement à Casablanca. Nous envisageons d’étendre notre activité à Rabat ainsi que dans d’autres villes où se trouve notre cœur de cible, soit la catégorie socioprofessionnelle A et B+», développe le manager.

Un commerce plutôt équitable

Vegétable.ma, un site de vente de produits frais en ligne créé en novembre 2016, vise la même cible de Khedar Fdar, à la seule différence que «nous alignons nos prix sur ceux des charrettes et ferachates», explique Rajaa Boumehdi, la fondatrice. «L’objectif de ce projet est de créer une activité génératrice de revenus pour les femmes du douar Ouled Si Bendaoued, à proximité de Settat», explique-t-elle. Et de poursuivre : «Concrètement, le site était une plateforme pour exposer les produits de ces femmes et des petits agriculteurs de cette zone. La livraison était aussi assurée par les jeunes du douar». Le succès a suivi deux mois plus tard. «Nous livrons quotidiennement un hôtel et quatre restaurants, en plus de 6 commandes pour particuliers d’une valeur moyenne de 350 DH», déclare Rajaa Boumehdi. Ce développement rapide de l’activité l’a poussée à chercher de nouvelles sources d’approvisionnement. «Nous avons transformé le site en une plateforme pour toutes les associations, coopératives et petits producteurs moyennant une commission d’intermédiation négociée en fonction de la nature du produit», confie-t-elle.

Le poisson et les fruits de mer ont également leurs sites de vente, dont fournisseur-poisson.ma qui a commencé avec le saumon fumé et dérivés avant d’élargir son champ d’activité. Selon un des fondateurs, l’entreprise reçoit chaque jour une centaine de commandes d’une valeur moyenne de 500 DH.