La SMIT se réorganise pour devenir un opérateur de référence dans le tourisme

La réorganisation donnera naissance à  plusieurs nouvelles directions, dont une direction Ingénierie et une autre marketing. Des représentations seront ouvertes à  l’étranger, notamment à  Paris, Londres et dans le Golfe.

La Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) mène une refonte de son organisation interne et de sa stratégie pour devenir un opérateur public de référence dans le secteur du tourisme. Le chantier n’est pas encore finalisé, mais beaucoup de signes annonciateurs laissent entrevoir qu’à l’avenir la société ne va plus se contenter de jouer le rôle d’agent facilitateur qui accompagne les investisseurs ayant opté pour le Maroc, mais d’être une structure au cœur du développement du secteur du tourisme, dans le cadre de la Vision 2020.
La prise de participation de la SMIT dans le capital de certaines stations du Plan Azur comme Saïdia ou Taghazout, à hauteur de 30%, témoigne d’une chose importante : la volonté des pouvoirs publics de maîtriser le processus de développement des grands projets touristiques et d’éviter ainsi les déboires rencontrés suite au retrait de différents investisseurs engagés dans le Plan Azur.
D’abord, des changements ont été opérés au sein de la direction de la SMIT, avec la promotion de son directeur général, Imad Berrakad, au poste de président du directoire, suite à la démission de Tarik Senhaji, désigné pour présider aux destinées du fonds Wessal Capital.

Imad Berrakad promu président du directoire de la SMIT

Ces nominations constituent la partie émergée de gros changements qui sont en train de prendre forme, mais sur lesquels les responsables de la SMIT ne préfèrent pour l’instant pas communiquer. Mais selon des sources bien informées, la SMIT est en train de se réorganiser en interne en créant plusieurs nouvelles directions, dont une direction Ingénierie qui devrait s’occuper du montage et du suivi des projets, en fonction des impératifs de la demande émanant des marchés émetteurs de touristes, sachant que la SMIT ambitionne de devenir un partenaire à part entière et le premier interlocuteur des aménageurs développeurs.
Les choses vont aussi bon train pour mettre sur pied une direction marketing et commerciale qui devrait œuvrer dans le sens d’une approche marchés, c’est-à-dire de prospection pour attirer les investisseurs.
Cette nouvelle politique, plus agressive, qui devrait être menée en collaboration avec l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), va se concrétiser par l’ouverture de bureaux de représentation à l’étranger, dans un premier temps à Londres, Paris et dans le Golfe. La direction marketing devrait également chapeauter le volet communication de la SMIT, car, pour l’heure, la communication de la société reste concentrée au niveau de la direction.