La nouvelle ville de Tamansourt

Wilaya, agence urbaine et ERAC se penchent sur les études de faisabilité
Une zone off-shore
et une autre pour des activités de prestige sont prévues.

On connaissait le succès de Tamansourt, ville nouvelle située à 12 km de Marrakech. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle est appelée à s’agrandir avant même son achèvement. Les 1200 ha sur lesquels la ville devait s’étendre ne suffisent plus. Les autorités de la ville ocre, wilaya, Agence urbaine et Erac, ont décidé de l’étendre sur 500 ha supplémentaires, «des nouvelles parcelles qui se situent près de l’autoroute Marrakech-Agadir», souligne un responsable du ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme. Et d’ajouter que des études de faisabilité sont en cours. Menées notamment par l’Agence urbaine de Marrakech, elles seront bouclées au cours des prochains mois.

L’annonce officielle de l’extension foncière de Tamansourt se fera par la suite. Cette extension sera à but économique et ne servira pas au logement, donnant ainsi au terme de ville nouvelle (et non pas ville dortoir) toute sa dimension. En effet, deux projets sont d’ores et déjà prévus dans cette zone. Il s’agit d’une zone off-shore qui, telle Casashore, à Casablanca, renforcera l’offre du Maroc en la matière. «Nous avons pensé à doter la ville de Marrakech, connue de par le monde comme destination touristique de premier choix, d’un pôle d’activités économiques à même de mettre en valeur son attractivité pour les investissements», souligne la même source. La seconde zone prévue sera réservée aux activités de prestige. Aucun détail n’est encore disponible à ce propos.

Objectif : assurer l’intégration active des habitants de la nouvelle ville
Il faut dire que le succès que cette nouvelle ville a rencontré (elle était la première à être lancée en décembre 2004) n’est pas étranger à cette décision d’étendre le périmètre urbain de Tamansourt. Depuis son lancement, l’Erac Tensift, chargé du projet, a reçu pas moins de 120 000 demandes d’acquisition concernant les 58 000 unités de logement prévues dans la nouvelle ville. Ces logements doivent, à terme, accueillir 300 000 habitants, «avec les besoins en emplois que cela implique», précise le responsable du ministère de l’habitat et de l’urbanisme. Il faut signaler que le projet initial prévoit une zone dédiée à l’activité économique, d’une superficie de 70 ha. 160 ha ont pour leur part été consacrés aux différents équipements alors que 200 ha ont été dédiés aux boisements et espaces verts. L’investissement global prévu pour Tamansourt est de l’ordre de 24,5 milliards de DH.