La métamorphose du port de Tanger-ville

Les premiers cafés et restaurants ont ouvert leurs portes. Tanja Marina Bay, d’une capacité de 800 anneaux, reçoit ses premiers bateaux. Des unités hôtelières et de loisirs occuperont l’emplacement de l’ancien port de pêche.

Après l’inauguration royale le 7 juin dernier, la Marina et le nouveau Port de pêche de Tanger sont désormais opérationnels. «Le transfert des filières et des activités liées à la pêche ainsi que le matériel des armateurs vers le nouveau port de pêche (23ha) est en cours et s’achèvera dans les prochains mois. Toutes les anciennes installations seront démolies et l’assiette foncière sera libérée pour le développement de la composante immobilière», déclare Mohamed Ouanaya, président de la Société d’aménagement du port de Tanger-ville (SAPT). A la Marina, les premiers cafés et restaurants de l’esplanade ont ouvert, jeudi 28 juin. «Les dix locaux disponibles dédiés à l’animation de la Marina (cafés restaurants), d’une superficie unitaire minimum de 600 m2, ont été commercialisés. Le prix du pas-de-porte est estimé entre 5 000 et 6800 DH/m2. La location HT coûte, elle, entre 100 à 125 DH/m2», déclare M. Ouanaya. Ce sont des franchises nationales et internationales (Paul, Venezia Ice, Table du Marché…) qui ont pu répondre aux exigences de la SAPT. «On veut faire de la Marina de Tanger une réelle destination», se félicite-t-il.

Une gare maritime pour passagers des ferries et croisiéristes

A Tanja Marina Bay, d’une capacité de 800 anneaux (en attendant la réalisation de 600 anneaux supplémentaires), des zones d’animations, des cafés-restaurants, des commerces dédiés à la plaisance, un parking couvert de 440 places, le Royal yacht Club et d’autres services dédiés aux plaisanciers sont déjà opérationnels. La composante immobilière (28,5 ha) réalisée par l’émirati Eagle Hills (unités hôtelières, palais des congrès de 1500 places, centre commercial et commerce, cinéma, résidentiel et bureaux et espaces publics) sera, elle, complètement achevée dans cinq ans.
Pour le moment, on s’attelle aux dernières finitions relatives à la nouvelle gare maritime (dédiée aux passagers ferry et aux croisiéristes) d’une superficie de 6 300 m2 (une extension de 2800 m2 en plus des 3500 m2 existants). L’investissement est de 100 millions de dirhams. «Nous accueillons aujourd’hui environ 1,5 million de passagers. Suite à l’extension, le port est désormais doté de 8 postes de police ainsi que d’une nouvelle gare entièrement rénovée pour tous les passagers arrivant et partant en Espagne avec les Fast-ferries, ce qui nous permet d’améliorer considérablement les opérations de transit. Nous avons veillé à maintenir l’activité du port tout en achevant les travaux», déclare Jamil Ouazzani, directeur marketing et intelligence stratégique à SGPTV (Tangier City Port Management Company).

Un quai de croisières de 370 m

Les quais de croisières seront, pour leur part, capables d’accueillir trois paquebots (après achèvement des travaux d’extension). La première et deuxième phase d’extension de 150 mètres linéaires chacune sont achevées. La troisième phase d’élargissement du quai de 70 mètres linéaires est en cours de réalisation par la société Somagec. Le montant global de l’investissement est de 250 MDH. Le dernier quai sera livré fin septembre 2018. «Ce quai pourra recevoir un paquebot de 360 m», déclare le responsable du projet.
Le tourisme de croisières est un créneau très intéressant pour le management de la SGPTV. La société a même créé le Hall croisières pour mieux recevoir les passagers. «Nous recevons parfois jusqu’à 4500 personnes dans un seul paquebot. Et nous devons gérer 40 à 50 cars. C’est la raison pour laquelle nous avons créé un passage dédié aux croisiéristes dans la nouvelle gare maritime», déclare Jamil Ouazzani. L’objectif est de fluidifier le trafic. Et pour mieux recevoir ces touristes et les inciter à visiter la ville, la SGPTV développe une application permettant de répertorier tous les lieux à visiter ainsi que les meilleurs bazars présentant les pièces uniques, les riads et les restaurants de la ville. Cette application sera même dupliquée pour les autres sites de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. «Le port de Tanger fêtera ses 100 ans dans 3 ans. Après achèvement de ces travaux, les infrastructures du port remises à neuf permettront une exploitation optimale dans de meilleurs conditions j’espère pour un autre siècle», commente M. Ouanaya. Les autres composantes du projet: le complexe artisanal et la mosquée seront, eux, ouverts dès l’inauguration officielle par le Souverain. Les travaux sont déjà finalisés.