La loi sur l’agrégation, un outil stratégique du Plan Maroc Vert

La loi sur l’agrégation destinée à améliorer la productivité, la qualité et la commercialisation de la production des petits agriculteurs, est un outil stratégique du pilier I du Plan Maroc Vert (PMV), ont indiqué les participants à un atelier initié à Meknès sur les procédures d’autorisation d’agrégation et à la demande de subventions.

Lors de cette rencontre organisée par l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), en collaboration avec la chambre d’agriculture de Fès-Meknès, les participants ont souligné que la loi sur l’agrégation est un « système pensé au niveau de chaque filière agricole et animale « , rappelant que ses textes d’application ont fait l’objet d’une grande concertation avec l’ensemble des services du département de l’agriculture, les associations professionnelles et les chambres régionales de l »agriculture.

Une série d’amendements ont été introduits pour faire réussir la loi sur l’agrégation, ont-ils ajouté.

Ils ont également mis l’accent sur les critères propres à chaque filière pour adhérer au système de l’agrégation, à savoir le nombre d’agrégés, la superficie associée à l’agrégation et le niveau minimal de rendement à atteindre.

La loi d’agrégation et ses textes d’application encadrent strictement l’établissement du contrat d’agrégation afin de protéger chacune des parties contractantes, ont-ils fait savoir.

Les intervenants ont aussi relevé que l’agrégation dans le cadre du PMV tend à renforcer l’organisation de chaque marché et la structure de prix des produits ainsi que la compétitivité du produit agricole marocain sur le marché national et international.

Cet atelier sur l’agrégation agricole, initié en partenariat avec les directions régionales d’agriculture, a profité à une centaine d’investisseurs de la région Fès-Meknès.