La Fondep sollicite une dette subordonnée de 85 MDH auprès de la Société financière internationale

Le conseil d’administration de la filiale de la Banque mondiale donnera son avis le 30 septembre.
La capacité d’emprunt du Fondep sur le marché bancaire domestique augmentée de 400 MDH.

La Fondation pour le développement local et le partenariat (Fondep), association marocaine de microfinance (AMF) créée en 1986, vient de faire appel à la Société financière internationale (SFI) pour financer son plan de développement. La filiale de la Banque mondiale se prononcera le 30 septembre 2009, à travers son conseil d’administration, sur une demande de financement de 10 millions de dollars (environ 85 MDH) émanant de l’association marocaine.
Ce concours prend la forme d’une dette subordonnée d’une maturité devant se situer entre 8 et 10 ans. Le choix d’un financement en fonds propres complémentaires n’est pas anodin dans la mesure où les contraintes réglementaires régissant les activités de microcrédit, depuis leur assujettissement à la supervision par Bank Al Maghrib en 2008, ne confèrent pas d’autres possibilités de levée de capital en attendant une possible transformation des AMF en établissements de crédits spécialisés.

Le financement de la très petite entreprise comme axe sratégique
La SFI joue ainsi son rôle de soutien aux initiatives privées aux retombées sociétales avérées mais ne suscitant pas encore l’intérêt des investisseurs privés. Il faut dire que les sorties des AMF sur le marché de la dette bancaire classique (dite senior) est assez récent, ce qui crée de fait une certaine réticence à apporter un concours encore plus risqué à savoir la dette subordonnée, laquelle de surcroît vient en déduction des fonds propres réglementaires des établissements qui l’octroient. Grâce à ce concours, Fondep améliorerait sa capacité d’emprunt sur le marché bancaire domestique de 400 MDH (un effet de levier de 5x), ce qui bénéficierait à moyen terme à 200 000 clients additionnels.   
Rappelons qu’à fin 2008, l’association comptait 186 agences, près de 1000 employés et plus de 138 000 clients actifs à travers le Royaume. Ce qui se traduit par un encours de créances totalisant 583 MDH, soit une part de 9% d’un marché dominé par les deux mastodontes : Fondation Banques Populaires -notamment depuis son absorption de Zakoura- et Al Amana. Fondep compte parmi ses axes stratégiques le financement de la très petite entreprise (TPE) en prêts individuels alors que, jusqu’à présent, les crédits solidaires représentent encore 73% de ses encours.